LA CUISINE CORÉENNE À PARIS, AU SIAL 2012

UNE INITIATIVE ORIGINALE DE CO-WINS AVEC LE SOUTIEN DE « KOREAN FOOD AND TOURISME INSTITUTE »

Afin de faire mieux connaître et apprécier les arts culinaires du pays du Matin Calme, l’association Co-Wins a décidé d’être bien présente au cœur des allées occupées par les 6500 exposants internationaux, dans le hall 4 du Parc des Expositions de Villepinte, très proche de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle.

Sous l’affiche de « Concours de Cuisine coréenne », la mission du stand est à la fois simple et complexe. Il s’agit d’exposer un maximum de produits innovants et de programmer la démonstration de ‘cooking’ de certains plats qu’il nous semblait important de faire connaître aux nombreux participants du salon. Une équipe dynamique de Co-wins s’y est attelée depuis le 19 Septembre, un délai très court pour une bonne préparation, mais avec la conviction d’y faire briller tout son savoir faire.

Sur un côté du stand, vaisselle en céladon, condiments et épices, végétaux et céréales étaient présentés dans des vitrines pour piquer la curiosité du visiteur et l’inviter à engager le dialogue. Chacun pouvait goûter à tous les mets préparés sous ses yeux, apprécier la délicatesse des saveurs ou se laisser surprendre par un plat généreusement épicé. Les flûtistes habillés en beaux costumes traditionnels attiraient les regards de tous les passants et leur mélodie emplissait les grands espaces du pavillon Asie. « Quelle bonne idée d’ajouter un air de flûtes aux stands de produits alimentaires » disaient tous les visiteurs qui se faisaient photographier aux côtés des musiciens. « La coiffe coréenne Jo Ba Wui sur la tête de flûtistes, c’est une idée originale, et ces musiciens pittoresques sont de vrais ambassadeurs de la culture coréenne ! »

Le dernier jour, dans le hall 7, bien éloigné de notre stand, le premier concours de cuisine coréenne en France a été organisé dans l’espace réservé aux événements du salon. Sous l’œil vigilant des caméras professionnelles, sont entrées en lice six équipes de deux personnes vêtues de blanc et coiffées d’une toque plissée.

Il fallait en une demi-heure préparer le Bibimpap, plat de riz recouvert de légumes et de viande. La composition réalisée par les candidats était soumise à l’appréciation d’un jury présidé par un grand chef-cuisinier d’un des hôtels Marriott de Paris.

Les membres du jury devaient, après dégustation de chacun de ces plats de Bibimpap, se prononcer sur les saveurs, les couleurs, la créativité, l’élégance de la préparation. Il fallait aussi apprécier la dextérité nécessaire à sa réalisation.

Le premier prix, un voyage à Séoul, offert par la compagnie Korean Air a été décerné à l’unanimité à l’équipe numéro 6 - une jeune fille coréenne et une jeune fille Française. Deux autres équipes ont reçu un cuiseur automatique à riz, des livres de Recettes de Cuisine Coréenne. Co-wins a su donner aux visiteurs du Salon une nouvelle occasion ludique et intéressante de se retrouver autour des valeurs culinaires d’origine coréenne, qui deviennent universelles.

(JPG)

Mais il fallait braver les difficultés du transport car les grèves.et les incidents sur cette ligne RER B, sont hélas très fréquents. Beaucoup ont eu le courage d’en rire après quelques plaintes en toutes langues. Nous devions rester serrés debout dans les wagons 2 h durant immobiles. Pourtant nous n’avons gardé que des images positives qui resteront gravées dans la mémoire de nos équipes qui ont donné le meilleur d’elles-mêmes et se promettent un deuxième concours qui pourrait « planter » l’idée novatrice d’un Cooking co-wins !