Chers Amis Co-wins,

Notre prochain sujet d’échange sera « L’Angoisse Créatrice »

Les actualités nous laissant peu de place pour la sérénité dont on a tant besoin pour continuer notre petit chemin du citoyen du monde. Une bonne vibration d’une énergie nouvelle et positive est une nécessité première pour traverser la période de turbulence, Nous vous proposons trois ateliers de réflexions pour cet hiver qui avance.

l’ Angoisse Créatrice.

L’angoisse a une mauvaise réputation représentant immédiatement la peur,et la panique nous paralysant, nous menant à la déprime. Nous avons besoin de lutter contre ce terrain glissant. Nous disons qu’une période de crise peut être une période créatrice. Elle peut être une chance pour certains qui prennent le courage de le défier en créant un autre concept de la vie. Une fois vous décidez de transférer vos soucis en énergie active, optimiste, inventant les astuces pour contrer la morosité ambiante. Elle peut devenir une ressource importante. Pour les membres qui seront intéressé par le sujet, nous vous communiquerons une documentation plus ample.

Le deuxième sujet serait Atelier d’Etude du Chant coréen Arirang.

Le sujet du chant est l’Angoisse de la Séparation.( la grande séparation de la vie )

Dès juillet dernier, nous vous avons invité à une Etude d’un grand chant d’amour coréen célèbre déjà dans le monde avec ses 30 variétés comme un remède d’anti- stresse, d’anti panique. Ce chant est chanté en toutes occasion pour les coréens d’outre-mer juste pour exprimer l’inexplicable sentiment d’une état d’âme collective d’un peuple qui y trouve une identité culturelle.

Nous commençons par Jungsun Arirang l’air triste d’un chant de séparation, c’est un cadenat imaginaire de vouloir enfermer l’amour qui nous quitte des fois pour les devoirs, comme sous l’occupation japonaise. Les variations du chant est très nombreuse. dès la prochain chant de Milyang Arirang pouvez imaginer que Arirang n’est pas seulement pour la séparation, c’est un chant d’un appel, d’une séduction d’un attachement à une source de vie avec une touche humoristique et cocace du style ‘J’ayme qu’on m’ayme, « regarde moi » j’existe, comme si vous avez trouvé une fleur de camélia sous la neige en plein hiver. La traduction de Milyang Arirang vous apportera plus clairement ce sens enfouie. Pour les membres qui s’intéressent à ce sujet auront l’analyse détaillé avec la traduction dès l’envois d’un courriel.

Pratiquer la cuisine chez soi pour inviter les amis, surtout les recettes coréennes trois fois moins onéreux et deux fois plus de saveur, dix fois bénéfique pour la santé !. Plusieurs de bonnes recettes coréennes sont inventées durant l’exode et d’invasion. La farine de gland qui devient une excellente recette. Cette nouille de la farine de gland est apprécié par les gourmets. les légumes séchés pour la saison hivernale qui ont un goût particuliers…. Les Plats coréennes sont trois fois moins couteux, en les saveurs et calories nécessaires pour une bonne santé sur le plan diététique.