Réflexions sur un poème.

Pour notre prochain atelier de réflexion, nous avons choisi un poème indien de Jaaved Aktar écrit en Hindi. Le poème parle de la frontière vécue par les oiseaux et les rivières. Inutile de vous détailler les raisons de ce choix. Les oiseaux, Les vrais étrangers à toutes les nations de l’homme, ceux qui ne vont même pas à l’urne pour voter, comment font ils pour ne pas entrer en War Games ? Cette année 2012, 80 pays vont élire leurs nouveaux responsables politiques. La France, USA, la Corée, la Chine URSS…….

(Illustration T Hasegawa. Chant Collegium Vocale. Musique par Andre Thomasby. Poème de Niel Lorenz)

Nous vous invitons a nous apporter votre propre analyse. Que peut apporter la lecture de ce poème. Une petite réponse inaudible chaque fois qu’un politique pointe du doigt "L’ Etranger", en fait le responsable de la crise économique ?

Ce poème est une carte de vœux du professeur émérite de Séoul, You Han sa, ami de Co-wins.

Président de la société de Sijo et poètes à Séoul. Il a assuré la traduction en Coréen et en anglais il le chante sur l’air d’une célèbre mélodie coréenne. et la traduction en français est élaborée par notre Amie de longue date à Jérusalem, Claudine Forge.

L’oiseau et les rivières

La rafale de vent, l’oiseau, et les rivières

jamais ne se verront prisonniers des frontières

par et pour les humains elles ont été créées

les humains toi, ou moi, y avons nous gagne?

*

Si seulement nous étions des oiseaux tous les deux

à ailes déployées pourrions nous envoler

pour pourfendre le ciel et nous saouler de bleu

Et pour la liberté pourrions nous enrôler.

*

A nous les paysages, a nous la terre entière

Les étendues sans fin qui ignorent les barrières

D’un amour infini nous emplirons nos cœurs

Si j'étais la rivière, si brise tu étais.

*

Et si tu me frôlais et si tu me touchais

D’une vague âpres l'autre devenus créateurs.........

*

La vague, dit le dicton, est toujours pourchassée

Jamais au grand jamais nul ne l'a rattrapée

La rafale de vent l'oiseau, et les rivieres

Jamais ne se verront prisonniers des frontières........

Traduction : Claudine Forge

   Réagir à cet article. | Imprimer cet article.

Demain sera un autre jour !

Un changement est entamé.

Le 19 décembre, les nouvelles venant de KCTV Corée Nord secouent comme un petit séisme tous les médias mondiaux ; les premières pages, largement consacrées à ce décès parlent des points culminants de sa politique depuis 1994, affrontements navals, question concernant le nucléaire, son vrai prénom à la naissance, sa famille, ….et l’inquiétude de ce qui va suivre…

Le 20 décembre nous remarquons dans la presse coréenne une décision de Séoul qui autorise finalement deux dames seulement à assister aux funérailles du dirigeant Kim le 28 décembre : Mme Lee Hee –Ho, l’épouse du président Kim Dae Jung défunt et Mme Hyun Jung- eun, la présidente du groupe Hyundai, l’épouse de Jung Mong –heun, défunt.

Sans être prophète comme Malcom Forbes qui osait prédire, en septembre 2010, la date de ce décès que tout le monde pressentait étant donné l’AVC du dirigeant Nord Coréen et son l’état de santé depuis 2008, la Corée du Nord diffusait largement en Octobre 2010 la transition du pouvoir qui se préparait visiblement et activement. Pourtant, le 19 décembre, l’annonce officielle du décès (qui avait eu lieu le 17 décembre à 8h 30) faite par la télévision KNCA fut une surprise pour Séoul. D’autant plus que la nouvelle est arrivée juste après les tirs de missiles effectués en mer de l’est le même jour et provoquant l’état d’alerte. Une inquiétude s‘installe. Une frustration aussi dans la mesure où Séoul n’a pas été avertie avant l’annonce télévisée du Nord.

A Paris, les avis divergent. La génération Kim (plus de 65 ans) se retranche dans un mutisme total, prudent comme d’habitude, tout en se remémorant amèrement les attentats du passé. Elle adhère tout à fait à l’attitude du gouvernement du sud qui hésitait à décider, le 19 décembre, l’envoi d’une délégation officielle. Les jeunes générations progressistes, quand à elles, se demandent à quoi sert le Ministère de la réunification, seul ministère de ce nom au monde. Ne pourraient-ils pas tenter une diplomatie plus audacieuse, comme le fit Jae Gal Yang, un stratège chinois du 3ème siècle qui osa s’allier à un ennemi pour la paix de son royaume. L’occasion des funérailles pourrait ouvrir une autre dimension que les pourparlers à Panmunjom. Ils doivent élargir la délégation autour de ces deux dames. D’autres s’indignent qu’il n’y ait eu aucun avis percutant de Ban Ki-Mun à l’ONU. Se cache-il comme d’habitude derrière les vagues ?

Nous osons inviter toutes les associations d’outre mer à écrire une lettre ouverte au nouveau dirigeant et aux frères et sœurs du Nord qui vivent en ce moment ce deuil national. On s’autorise à penser que le pouvoir absolu se transforme en une régence collégiale, tenant compte du besoin immédiat économique, et que les deux Corées puissent entrer dans une phase dialogue plus positif nécessaire durant cette période de crise ? Adressons nos prières sincères au peuple coréen qui croit au proverbe « Demain sera un autre jour »

Le groupe du forum futur de Co-wins remercie ceux qui ont répondu depuis le 19 Décembre à nos questions et vous invite à continuer à nous envoyer vos réflexions qui seront transmises aux délégations.

Une information du 21 décembre provenant de Séoul nous réconforte : les deux Dames Lee et Hyun vont être accompagnées par un officiel du gouvernement. Finalement la délégation civile sera quasi officielle, à notre grand soulagement. Une cérémonie de funérailles est souvent l’occasion de franchir un mur dressé entre les hommes. N’oublions pas la phrase d’Aristote « L’objectif de la guerre est la paix »

syi

   Réagir à cet article. | Imprimer cet article.

Pétition de la Fondation Jerôme Lejeune

La révision des lois bioéthique en cours a l’Assemblée Nationale fera obligation aux médecins la proposition de dépistage de la trisomie 21 pour toutes les femmes enceintes. La Fondation qui défend les patients et finance la recherche dénonce l’eugenisme de ce projet.

Paris, le 23 mai 2011

COMMUNIQUE DE PRESSE

Mobilisation contre l’eugénisme : un nouveau critère de jugement électoral

1) La Fondation Jérôme Lejeune publie une interpellation dans Le Figaro et La Croix demain mardi 24 mai pour s’associer aux plus de 15 000 signataires de l’appel lancé aux parlementaires afin qu’ils refusent les dispositions eugéniques du projet de loi bioéthique.

Cette annonce explique pourquoi s’opposer à l’article 9, visé :

Parce que cet article instaure un eugénisme d’Etat : en obligeant les médecins à proposer le dépistage prénatal de la trisomie à toutes les femmes enceintes, il fait passer de la généralisation à l’obligation, de l’eugénisme de fait à l’eugénisme de droit.

Parce que 96 % des enfants diagnostiqués trisomiques avant la naissance sont éliminés et ce, jusqu’à la fin du neuvième mois de la grossesse. Au lieu de chercher à obtenir du « 100 % zéro triso », notre pays doit se ressaisir d’urgence pour freiner les dérives actuelles, comme s’en inquiétait déjà le Premier ministre en 2008 !

Parce que cette politique de santé publique revient à abuser de la vulnérabilité des 800 000 femmes enceintes, clientèle captive et renouvelable, dont le dépistage enrichit les laboratoires d’analyses à hauteur de 100 millions d’euros chaque année.

Parce que, sans prise de conscience éthique, il n’y a aucune raison de ne pas détecter in utero de nombreuses autres maladies ou prédispositions à des maladies. Le seul critère de faisabilité technique conduit à une logique de traque et d’élimination qui ira toujours plus loin.

2) L’examen par l’Assemblée nationale en 2ème lecture du projet de loi bioéthique les 24 et 25 mai constitue un tournant pour la révision législative en cours.

La désorganisation et la négligence de l’exécutif, voire son hypocrisie, ont conduit à rendre majoritaires les options eugéniques de l’opposition. En conséquence, la réaction du gouvernement et le vote de sa majorité seront observés avec la plus grande attention.

3) Les enjeux sont fondamentaux :

a - Les choix qui seront faits traduiront s’il existe une volonté politique de réaffirmer que tout être humain, y compris à son stade initial, doit rester hors du champ des enjeux commerciaux et financiers et qu’il ne peut être stigmatisé, sélectionné, instrumentalisé. Les votes qui ont eu lieu jusqu’ici donnent l’impression d’une intention contraire.

b - Dans la perspective des prochaines échéances électorales, ces questions essentielles, structurant l’orientation de la société dans son ensemble, tiendront une place qu’elles n’ont jamais eue jusqu’à présent.

Nombre d’électeurs ne se contenteront pas des problèmes de pouvoir d’achat ou d’emplacements de radars routiers pour choisir à qui accorder la conduite de la France. Ils ne donneront leur confiance qu’à ceux qui refusent une médecine éliminant les malades et qui sont capables de résister aux justifications matérialistes de la techno science.

Lire la Pétition contre l’obligation pour les médecins du dépistage de la trisomie 21

   Imprimer cet article.

Tétanisés par le désastre au Japon, beaucoup de nous restent sans voix.

(PNG) Comment imaginer l’ampleur de ce drame si atroce qui a frappé le japon en cette seule journée du 11 mars. La force de destruction de tsunami est du jamais vue. Le nombre des victimes augmente de jour en jour depuis le 11 mars, les hommes et les maisons dévastées par le tsunami sont la désolation même.

Miho, Mtchuko, Sayko, toutes nos amies japonaises jointes par téléphone nous disent le 12 mars,

“Nous sommes inquiets, et surtout ce n’est pas fini les secousses continuent dans l’archipel et les explosions successives des centrales nous inquiètent beaucoup. Le monde entier tremble d’angoisse avec le Japon à chaque nouvelle explosion de Fukushima.”

900 000 Coréens habitent au Japon, dont 11400 dans le district Miyagi.

La Corée qui a eu connu tant de drames dans son histoire d’histoires ouvre son cœur et a envoyé les premiers secouristes dans le district de Sendai malgré le risque de contamination.

Comment exprimer concrètement de Paris nos pensées amicales vers les Japonais en grande détresse ? Miki, la correspondante de NHK à Paris, qui nous a apporté de l’aide au moment de la récupération des archives anciennes nous a communiqué les adresses où vous pouvez déposer vos lettres de soutien et vos gestes de solidarité.

Les associations japonaise à Paris

La plus grande et la plus fiable : http://www.nihonjinkai.net

Fondation Japon : http://www.mcjp.fr

Espace Japon : http://www.espacejapon.com

Le journal OVNI : http://www.ilyfunet.com

Le journal News Digest : http://www.newsdigest.fr

Association Tenri (de base religieuse sectaire, mais non fanatique) http://www.tenri-paris.com

Oversea Koreans organise aussi une collecte à Séoul pour les habitants coréens victimes du tsunami. Leur site internet : http:www.korean.net

Prions pour que les tremblements terre ne soient pas aggravés par des essais nucléaires et des forages sous-marin dans le Pacifiques. Aucun spécialiste ne se penche sur ces questions.

   Réagir à cet article. | Imprimer cet article.

Le 23 Novembre 2010

Le conflit intercoréen frôle le domaine de la folie. Une attaque militaire en plein jour !

Au-delà des dégâts et des morts, l’escalade dans la tension risque d’entrainer les adversaires vers un affrontement fatal. Les 200 tirs d’artillerie du Nord ont fait des victimes militaires mais aussi civiles, des bâtiments ont été détruits. Même ceux qui s’efforcent de comprendre l’autre sont tombes de haut.

La provocation est trop grave pour prendre une attitude attentiste. « Il faut riposter plus fort. » pourrait être la première réaction du Sud pour faire comprendre qu’il doit y avoir une limite à ne pas franchir.

Comme les précédents, le septième affrontement depuis 1967 dans le conflit intercoréen s’est produit dans la zone côtière, à l’ouest de la péninsule, La "NLL (North Limited Line )" y est floue, difficile à barricader.

C’est un acte suicidaire pour les deux antagonistes.

Le monde entier s’inquiète . Quelles forces vont être capables d’arrêter le terrible appel du tambour de guerre ? L’ ONU ne pourra pas intervenir, faute d’obtenir l’unanimité du conseil de sécurité , une condition sine qua non. Faut-il élargir le sujet, reprendre le problème des "deux Corées" qui ont désormais un décalage irréversible de leurs langages politiques.

Comment riposter à une stratégie extrême et ténébreuse surgie aussi brutalement que l’éruption d’un volcan ?

L’acte répondait à une arrière- pensée visible disent les observateurs attentifs. Est-ce pour créer une pression qui inciterait les USA à transiger avec le Nord ? Quelle est La vraie cause de cette agression ? Les tonnes de riz et d’engrais tant souhaités, jamais arrivés au port ? Le décalage des deux pays est tel qu’il les place irrémédiablement des deux cotés d’un abime profond d’incompréhension.

En Septembre dernier, Juste avant la dernière réunion de " Familles Séparées", le Nord insistait pour promouvoir la nécessaire réouverture du tourisme sur le Mont Diamant. Cela signifiait qu’il y avait une terrible urgence. Le communiqué du Nord, fait en moins de 4 heures, donne une partie des raisons : « la ligne de frontière maritime, la NLL, n’est pas clairement définie et le Sud et les USA pratiquent des exercices conjoints au- delà de cette ligne NLL ».

Voici quelques réactions et réflexions en France :

"l’agression militaire est inadmissible, c’est un acte suicidaire pour tout le peuple coréen, Nord et Sud confondus. "

"il faut rétablir un dialogue, par tous les moyens. Utiliser toutes les possibilités offertes par les instances diplomatiques. "

" Cette démarche n’exclut pas la riposte spontanée et efficace qui aurait pour but et pour résultat d’arrêter le feu sur place."

"Soyons pragmatiques : La Chine propose une conférence à 6 ? Il faut y aller sans hésiter…."

Les plus « optimistes » pensent tout haut que les choses vont se tasser comme la dernière fois. D’autres réclament une riposte qui ne serait, selon eux, que justice.

Tout en recommandant que la défense du Sud soit entièrement repensée, la meilleure défense est de prévoir et de pressentir les choses, pour être en mesure de devancer les stratégies de l’autre camp en faisant une analyse juste, précise et objective de la situation.

Pour éteindre l’incendie de ce jour, il est urgent de créer les conditions qui ouvriront la voie à un sommet N /S . Et la France, dont le Président est à la tète du présent G 8.G. 20, pourrait - elle apporter son savoir- faire diplomatique pour cette rencontre ? Vous pouvez chacun écrire une suite à cet article. Ce serait une preuve d’amitié et de solidarité avec ceux qui ont laissé leur vie dans cette tragédie et ceux qui vivent dans la terreur d’une éventuelle reprise des hostilités.

   Réagir à cet article. | Imprimer cet article.

Une Mutation du monde se dessine-t-elle à Séoul ?

Qui sont les invités au diner de ce soir, au Musée national de Séoul ?

« Shared Growth Beyond the Crisis », « Un Développement durable après les crises », « Eviter la guerre des Monnaies des deux grands puissances. »

L’objectif de ce Sommet à Séoul était trop ambitieux pour obtenir une réponse immédiate, juste une promesse annoncée d’avancer positivement vers un nouvel ordre économique mondial d’après crise. Un tremplin pour le développement durable de tous les pays. Voici la déclaration du 12 novembre.

(JPG)

Pour participer à cette mutation globale, commençons par un petit devoir en famille. Trouver les noms de chaque président et regarder la superficie, le nombre d’habitants et leur monnaie de leur pays. Et se demander qu’arguerai-je si j’étais au sommet. Le moyen de lire les vraies intentions du G20, au delà des bonnes paroles faites à Séoul. Comment les 18 autres pays, (avec les pays hors G20) peuvent-ils mettre en place ensemble un moyen de pression contre les monnaies des géants ?

Une bonne nouvelle concrète cependant pour la Corée : A l’ occasion du G20, le Président Sarkozy annonce le retour des documents anciens de la Dynastie Yi conservés à la Bibliothèque Nationale Française depuis 144 ans. Ils seront rendus sous peu sous la forme de prêts pour 5 ans avec la possibilité de renouveler la demande à chaque échéance. Cela met fin aux négociations France/Corée qui ont durées 19ans.

Il faut dire entre nous qu’aucun français ne les consultait excepté pour répondre à la demande insistante de la Commission Corée. Il fallait un G20 pour que la situation évolue positivement.

   Réagir à cet article. | Imprimer cet article.

Une faible lueur perce dans l’impasse actuelle entre les deux Corées.

Les retrouvailles des Familles Séparées par la Guerre de Corée auront lieu du 30 oct. au 5 nov. au mont Keum Gang, à la maison de retrouvaille.

Parmi les 500 familles du Sud inscrites pour la prochaine rencontre, seules 100 familles retrouveront les leurs de l’autre côté de la barrière.

(JPG)

Depuis la dernière réunion en Septembre 2009, 13 mois se sont écoules pendant lesquels les rencontres ont été totalement interrompues.

La Croix Rouge coréen a décelé 289 décès par mois, soit 3747 décès parmi les inscrits qui attendaient les prochaines réunions. Plus de 88 0000 familles (au Sud) sont en attente, si on va à ce rythme, il faudra encore 60 ans pour que soit achevée la réunion de toutes les familles.

Mais le problème se pose autrement. Bientôt Il n’y aura hélas plus de familles à faire rencontrer !

Il est impératif que les intervalles de temps entre les rencontres soient réduits et tiennent compte du grand âge des personnes concernées et de leurs conditions de vie. Il faut trouver aussi d’autres mesures de prise en charge pour ces familles. Pourquoi ne pas laisser les membres d’une même famille joindre leurs efforts chacun agissant selon ses possibilités ? se demandent toutes les associations civiles.

L’Association des Familles Séparées n’arrête pas de faire des démarches auprès de différents organismes l’ONU pour obtenir un soutien actif et les persuader que ces rencontres doivent être traitées d’une manière plus régulière et indépendantes sous l’égide de la Croix Rouge Internationale ou de l’ONU afin que les humeurs politiques ne jouent plus sur les destins des ces pauvres victimes innocentes de la guerre. "J’ai mis 10 années de recherche à trouver la trace de ma sœur !" dit Mme Lee

Lorsque je suis arrivée en Corée du Nord en traversant tous les obstacles administratifs, ma mère venait de décéder trois mois auparavant…..Mme Park Ici une photo d’un cas plus chanceux ; le 29 Sept. 2009 ; Mme Kim, âgée de100 ans rencontre sa fille de 85ans ; la mère avait perdu sa fille de 25ans en 1950 a Séoul sous un bombardement ? 60ans d’attente en larmes ! Mme Kim dit en larme "j’ai de la chance de te retrouver avant mon trépas….je ne pouvais pas fermer mes yeux, l’espoir de te revoir m’a fait tenir jusqu’ici …Je dis cent fois merci à Croix Rouge de deux pays de m’avoir organisé ce jour…"

Cher amis Co-wins, nous vous invitons tous à cosigner cette lettre ouverte aux chefs d’états qui seront au Sommet de G 20- à Séoul en novembre prochain pour qu’ils œuvrent ensemble en faveur des nouvelles mesures d’ouverture qui rendent possible les contacts directs entre ces familles, des mesures qui leur assureront une fin de vie plus clémente entourée de leur famille si longtemps séparée de force ! Il est grand temps de revoir les choses sur ce sujet.

난관에 봉착했던 남.북한 이산가족 상봉 에 희미한 여명이 비치고 있다.

6.25전쟁으로 헤어졌던 이산가족들이 금강산에 있는 만남의 집에서 10월 30일에서 11월 5일까지 해후하는 기회를 갖게 될 것이다.

이번 기회에 남한의 이산가족 상봉에 등록했던 500가족 중에 100가족만이 38선북녁 가족들과 상봉하게 될 것이다.

2009년 9월에 있었던 이산가족 상봉 이후 13개월 동안 이산가족 상봉이 완전히 단절되었었다. 적십자사의 통계에 의하면 그 동안 이산가족 상봉에 등록했던 사람들 중에 사망한 사람의 숫자가 한달에 289명에 이르러 다음 이산가족 상봉을 기다리던 사람중에 사망한 사람의 총합계가 3747명에 이른다. 남한에는 아직도 이산가족 상봉을 기다리는 가족들이 60.000 가족이 넘는다. 이런 속도로 이산가족 상봉이 이루어진다면 그모든 가족들이 해후하기 위해서는 60년이 걸린다는 이야기이다.

그런데 문제가 생겼다. 다시 말하면 곧 해후시킬 가족들이 모두 너무 나이가 들어서 사망하게된다는 이야기이다 ! 그러니까 이런문제를 해결하기 위해서는 절대적으로 이산가족 상봉이 더 자주 이루어져야하고 나이와 생활여건을 고려해서 이산가족 상봉의 우선순위를 정해야 한다는 것이다. 그리고 이 가족들을 상봉시키는 또다른 방법을 찾아야 한다. 각각의 이산가족들의 형편과 능력에 따라 이제는 이들을 좀더 자율적으로 상봉시키는 방법을 택하면 어떨까 ? 하는 생각을 모든 시민단체들이 하고 있다.

이산가족 협회들은 좀더 정규적 으로 좀더 장시간 면회가 가능한 상봉이 이루어져야만 하고 그리고 이 무고한 전쟁의 희생자들의 운명이 정치적 기류에 놀아나지 않도록 국제 적십자사니 유엔 의 보호아래서 독자적인 행보를 해야 한다는 논리를 통과시키기 위하여 유엔산하의 여러단체에 끊임없이 호소하고 있다.

이모 여사는 ‘내 여동생의 흔적을 찾는데만 10년이 걸렸습니다.’라고 말한다.

박모 여사는 ‘제가 모든 어려운 행정절차를 거쳐서 이북에 도착했더니 제어머니는 3개월 전에 돌아가셨더군요….’라고 말을 있지못한다 . 이 사진은 그래도 운이 좋은 경우이다 ; 2009년 9월29일에 있었던 이산가족 상봉인데 1950년 6.25전쟁때 폭탄이 쏟아지는 서울에서 잃었던 20살의 딸을 60년이 지난후 되찾은 경우이다. 딸은 80세이고 엄마는 100세이다. 김여사는 눈물을 흘리며 말했다. ‘ 내가 죽기 전에 너를 보게되어서 기쁘다. 너를 보기 전에 난, 눈을 감을 수 없었다. 너를 보고 싶은 희망이 나를 이나이까지 지탱시켜준 것같다. 남북한의 적십자 사에게 너를 만날 수 있는 이런 기회를 만들어 준 것에 대하여 진심으로 감사한다.’

친애하는 코윈 회원 여러분, 돌아오는 11월에 서울에서 열리는 G20 회담에서 이 불행한 이산가족들의 상봉이 용이해지도록 하는 모든 여건을 만들고 오랫동안 타의에 의해서 헤어져 있던 이산가족들이 직접 만나함께 생을 마감할수 있는 여건을 마련해줄 수 있도록 이 편지에 사인해 주시기를 요청드립니다 ! 세계정상이 서을에 모이는 종은 기회에 오래지연돤 큰민족적인 숙윈을 를 다시 생각해 보고 그들의 관심을 꾸어 내야 할 시기입니다 ! 이길이 바로 평화로 또 개방으로 이어지는 첩경일수 도 있음니다

   Réagir à cet article. | Imprimer cet article.

Les actualités ne prennent jamais de congé au mois d’août

Voici quelques unes des réflexions qu’elles nous ont inspirées en espérant que cela vous incitera à nous faire part de vos observations, de vos réactions.

Les terribles Inondations au Pakistan, en Chine, et en Corée, les incendies en Russie, les images qui défilent en boucle sur nos écrans de télévision sont à couper le souffle. Les catastrophes s’enchaînent depuis le début de l’année comme si la terre avait un message urgent à transmettre aux hommes qui se croient maîtres du monde.

Sur l’échiquier coréen, où la guerre est passé-présente, personne ne peut prédire le changement d’un climat socio-politique, surtout après l’incident "Cheon An Ham " du 26 mars, quoi que l’on fasse il est resté pour nous un véritable casse tête pour une détente qui est pourtant plus que nécessaire. Sur ce sujet, nous avons suivi attentivement toutes les hypothèses avec l’angoisse terrible d’une impossibilité de lire la vérité.

Le climat politique change très vite, comme les intempéries qui poussent les hommes politiques vers une vision plus large, oui, il y a les prémices d’une attitude plus positive malgré tout, ils vont tenter un dialogue inter-coréen outrepassant les dossiers qui nous semblaient infranchissables.

Une réouverture de rencontre des familles séparées s’accélère via la voie Croix Rouge.

Depuis 1945 la Corée commémore Kwang bok Jeul, le l5 aout. Cette année une grande nouveauté à marqué cette commémoration, nous avons enfin reçu les excuses officielles du Japon.

Apres 65 ans de silence, M. Kan Naoto, le nouveau premier Ministre du Japon a présente le10 août dernier ‘ ses profonds regret s » pour les atrocités commises en Corée durant l’annexion forcée et injuste et pour la grande souffrance "cruciale" causée au peuple coréen par la cruauté de l’occupant japonais jusqu’en 1945. « Certains généraux avaient eu une vision insensée de l’impérialisme, …. »

Le mot sino-coréen Kwang bok signifie : le jour où la nation coréenne a récupéré la Lumière, après 40 années d’une annexion forcée. Cette date est appelée aussi le jour de la Grande Honte par certains compatriotes surtout a cause de la durée. En Corée, la politique fait partie intégrante de la vie quotidienne. Bien sur un nombre important de coréens disent ne pas s’occuper de problèmes politiques ,ils sont indifférents a tout , ils ne cherchent qu’a se faire une ‘place au soleil’. Ils font sans doute partie des gens qui ont permis l’annexion japonaise et ont contribué a ce qu’elle ait dure si longtemps ?

Il ne s’agit pas ici de faire une fouille historique dans la conscience collective, mais ce travail se situe dans la perspective de nous prémunir contre d’autres colonisations sous toutes ses formes meme les plus subtiles. On ne dit pas assez que La défense doit être pensée et organisée avant la défaite ?

Certes, cet acte de repentance d’un officiel japonais ne pouvait pas réparer les dégâts en vie humaines mais il est important pour les générations à venir de sentir qu’elles ont un voisin qui voit la vie sous un autre angle. Derrière ces excuses, n’oublions pas Il y a des années de démarches courageuses et acharnées, des intellectuels dans les deux pays (Corée et japon) qui ont œuvré sans relâche pour une mutation de la vision du gouvernement actuel du Japon.

Comme un gage de ces paroles de repentance, le ministre a également promis au nom du gouvernement japonais de rendre les livres anciens dérobés dans la bibliothèque royale « Uigwe ».

Environ 6000 objets culturels coréens dument répertories ont été pilles pendant cette période nous a dit M. Lee Jae Hyeun professeur émérite a la Séoul National Université, le spécialiste des objets royaux dispersés dans le monde. Il y a deux mois déjà une journaliste de la télévision nationale japonaise nous avait appris sous le sceau du secret le probable retour des livres de la bibliothèque royale de la cour de la Dynastie Yi avant le mois de Septembre.

Kwangbok Jeul nous rappelle aussi le bombardement atomique américain sur le sol japonais les 6 et 9aout 1945.

Peu de nos amis Co-wins savent qu’ à Hiroshima et Nagasaki il y avait beaucoup de coréens, amenés comme travailleurs forces, Environ 10 000 malades la 2ème génération des victimes sont à Hapcheun(à Kyungsang Nam do , Corée du Sud) dont 2500 de la seconde génération qui sont ‘grabataires , dans l’indifférence totale du monde nous rapporte Dr. Lee Jae Chul, le Directeur de l’Hôpital de Koryo, Hapcheun)

Le courage n’est pas une sagesse « irréfléchie », c’est une sortie, une eruption volcanique des idées ‘murées dans le magma depuis longtemps, trop longtemps. Les coréens ont eu ce courage durant plus de 5000 ans. Malgré les doutes, les contradictions sur l’échiquier politique, nous faisons confiance à la grande sagesse des dirigeants des courants politique qui ont une vision clairvoyante dans toutes situations complexes et qui auront le courage d’agir selon leurs convictions. Certes, Le monde marche sur un autre rythme de nos jours avec la connexion permanente entre les communautés dispersées a grande distance les unes des autres.

Preuve de ce courage, les programmes culturels coréens foisonnent à Paris et signifient ou plutôt confirment le dynamisme de la non-violence.

Entrez dans le site Corée culture, vous verrez une série d’actions culturelles colorées et dynamiques. Le 18 Septembre, l’association des Résidents coréens vous invite tous a la fete de la moisson au jardin d’acclimatation pour une série de festivités qui font chaud au cœur.

Le premier jour du mois d’ Octobre,nous célèbrerons la fête de la fondation de la nation coréenne, nous proposerons la lecture d’un livre très ancien appelé 天 符 經 천 부 경 le livre de sagesse dicté par la voix du Ciel

Ce livre contient une seule page en tout. Il contient seulement 81 lettres résumant le sens de la vie sur la terre, Il est en effet, le fondement de la grande pensée philosophique coréenne.

   Réagir à cet article. | Imprimer cet article.

Hommage et reconnaissance à M. Robert Laffont qui nous a quittés le 19 mai.

Un éditeur d’une grande ouverture d’esprit, il a su se faire aimer par le personnel de sa maison. Les grands journaux résument bien sa vie à leur Une avec des titres qui nous ont tous marqués.

(JPG) Ici, quelques témoignages des anciens Laffont tous animés par la même passion, la force vive des livres, sans frontières, qui anime, qui nourrit la communauté des hommes.

Malgré sa longue existence heureuse (93ans) tissée de grand succès, nous les anciens des éditions Laffont sommes tous peinés de la disparition de ce merveilleux patron que nous avons tous admiré et aimé.. Il était d’abord un homme généreux, attentif et proche de chacun de ses collaborateurs à tous les échelons. Il savait valoriser chacun dans sa tâche ; il savait faire confiance et déléguer les devoirs ; il savait traiter l’autre comme un conseiller. Et il obtenait le meilleur de tous en traitant chacun de ‘ses soldats’ avec égalité. Un des rares patrons d’avant-garde avec un savoir-faire en matière de ’human management’. Chaque collection avait un directeur libre de ses actions.’ On comptait jusqu’à 1000 personnes dans la société dans les années 80 avec le personnel des services de diffusion, d’Inter Forum, et de Malesherbes.

“Vous savez pourquoi le livre de Pa Kin, un si grand roman chinois ne marche pas en France ? Vous avez sûrement une idée ! Cela fait deux semaines qu’il est sorti, et ça ne bouge pas...” J’ai osé lui dire ma petite idée pour améliorer la situation. La couverture ne favorisait pas l’approche des gens qui ne connaît pas cet auteur, car il y avait une affiche de la révolution culturelle… Il est parti sans rien dire mais le lendemain, le service fabrication avait reçu un mot de lui demandant de changer la couverture d’un ouvrage tiré en 5000 exemplaires et soulignant le besoin urgent d’ une autre conception de la couverture. Un coup de chance ?…Le livre a démarré très vite avec sa nouvelle couverture…

Malgré son autorité naturelle, On aurait dit qu’il était timide, hésitant à nous demander quelque chose(changer les documents, les maquettes…). Il observait aussi la mine des petits personnels. Il savait deviner que quelqu’un avait des soucis… C’est une maison où l’on reste longtemps sans pouvoir partir, même si l’on est sollicité par des concurents avec un meilleur salaire. Jean, le directeur artistique (30 ans), Sabine iconographe -auteur (20 ans), Nicole (22 ans), Francine (30ans).

Jean Denis, ( 80ans) Le directeur du service maquettes, est resté un des fidèles compagnons jusqu’à la fin de sa vie, nous apportant de ses nouvelles traversant tout Paris en vélo pour aller visiter les anciens Laffont. Il nous apporte les propos de M. Laffont. Il vient de nous amener tous les documents, le catalogue, les photos de l’époque, nous rappelle qu’il se rappelle beaucoup de noms et demande de nos nouvelles.

Maquettistes, iconographes- documentalistes, correcteurs, photographes, comptables, directeurs de collections, commerciaux, nous étions plutôt dans les services satellites dans des locaux séparés du siège, concevant les livres illustrés et complétant ainsi la période creuse des grands succès.

la Collection Pont Royal comme « Paris et les Parisiens » dirigée par Jacques Boudet , l’histoire de l’Europe, les livres pratiques comme Histoire du Thé et du Café, une série de livre de peintres, l’Archimboldo, Patinir, où les images prenaient plus de place que les mots). Merci Monsieur Laffont de nous avoir fait connaître un monde de travail fascinant, « dans un perpétuel renouvellement, sans un moment d’ennui ni de lassitude »*à tous les niveaux de sa maison.

Il aimait sa maison d’édition situé à 6 Place St. Sulpice. Il était intimement persuadé que L’élise St. Sulpice protégeait sa maison d’édition.

En 1983, Lors de l’élaboration d’un ouvrage sur le Thé, il m’a demandé de faire de la recherche tous les matins à la Bibliothèque Nationale pour que je ne sois pas gênée par les soucis du bureau après avoir passé la moitié de la nuit en écriture. Un auteur -salarié était un poste rare dans les maisons d’édition en 1983.

Il nous reste une image de lui ; On avait l’impression qu’il était timide malgré son regard perçant. A chaque moment de ses discours, sa voix hésitait comme celle d’un jeune homme qui fait son premier discours.

Trois ouvrages de lui sur son métier et sa vie d’homme, à relire :

L’Editeur - 1974 : dans la collection l’homme et son métier

Léger étonnement avant le saut - 1996

Une si longue quête (Anne Carrière - 2005)

Sa relation avec la Corée ? Il a abrité pendant 20 ans (1968 – 1988) une coréenne, descendante elle-même d’un éditeur imprimeur des années 1919, publiant la déclaration d l’indépendance de la Corée contre l’annexion japonaise. Je lui ai promis d’en faire un livre, il dit qu’il en ferait la couverture s’il arrivait dans le délai... Il restera immortel pour nous.

Date des obsèques, le mercredi 26 à 10h 30 à l’Eglise de Saint Sulpice

Photo : Ulf Andersen

   Imprimer cet article.

謹弔근조 Condoléances

772함 천안호. Navire Cheonan, numéro 772.

(JPG)

미안하다 아들들아

pardon à nos fils

차디 찬 심해 속에

dans une abîme glaciale

푸른 꿈 묻어 두고

enterrant à jamais vos rêves bleus

꽃 같은 그대 향기

vos parfums semblables à une fleur

종달새 같은 그대 음성

vos voix semblables à des alouettes

끝끝내 들려 주지 못하고

jusqu’au bout ne pas pouvoir nous le faire entendre

삼월 하늘에 별이 되었는가

êtes - vous devenus une étoile dans le ciel du mars

미안하다 아들들아

pardon à nos fils

가슴을 치고 통곡해도

même si on se lamente frappant le cœur

형언할 수 없는 그대들의 서러움

de votre indescriptible tristesse

무엇으로 위로하랴

par quel moyen on peut se consoler

사랑한다고 보고 싶다고

on vous aime et vous nous manquez

그 말 한 마디 끝내 전하지 못하고

avant qu’on finisse cette phrase

피 눈물로 그대 가슴에 묻어야 하는

qu’on doit fermer dans nos coeurs avec nos larmes de sang

이 땅 어버이들의 처절한 심정을

savez le tragique sentiment des parents de cette terre qui doit vous enterrer

하늘도 땅도 알건만

au ciel et sur terre aussi connaître ceci quoique

하는 그대들은 알고나 있는가

vous , silencieux l’entendez aussi ?

조여오는 숨막힘에

difficile de respirer

그 얼마나 두려웠는지

oh combien être effrayé

캄캄한 암흑속에서

dans ce sombre abîme

얼마나 처절히 울부짖었는지

oh combien tragique étaient de tels pleurs

찢어지는 가슴으로

par ce cœur déchiré

피 토하는 심정으로

par ce sentiment qui fait vomit du sang

아파하고 애달퍼 했노라

souffrir de douleur vive

미안하다 아들들아

pardon à nos fils

꽃보다 곱던 그대 미소

plus que des fleurs vos beaux sourires

태양처럼 빛나던 드높은 기상

élévation d’espris comme un brillant soleil

푸르른 조국의 바다에서

dans la mer de la patrie frémissant

영원히 함께 하리니

nous y serons ensemble pour toujours

그대 영혼 머문 곳

ce lieu où votre âme reste

누구도 침범치 못하 성해가 될때까지

deviendra une mer sainte que personne ne peut envahir

그대들의 영혼 앞에 무릎 꿇고

devant votre âme, agenouillons

통곡하며 사죄하노니

demandons Pardons

분단된 조국을 용서하여라

pardonnez la patrie divisée

사랑하는 그대들을

nos fils aimés,

서럽게 서럽게 보내야 하는

vous laisser partir en pleurant pleurant dans la profonde tristesse

이 땅의 부모들을 용서 하여라

demandons de pardonner les parents impuissants de ce pays

poème de YounMW traduction par cev

   Imprimer cet article.

Une grande fête émouvante au Palais de la Mutualité

Le 17 Oct. 2009

Les « Mongoliens » ont débarqué en Montgolfières en plein Paris.

(JPG)

Ces « Pas-beaux » (Babo) ont dansé, tambouriné toute la soirée « la joie de vivre ». Les vrais amis, les binômes ont été très nombreux. Michel et Bruno ont crée un cabaret « le monde à l’envers », en suggérant que cela doit être le monde à l’endroit, humain, tolérant, sans haine, sans guerre. Ils viennent d’un pays où la compétition n’existe pas. Ils vivent en effet dans le quartier appelé « Oubliette ». Ils ont mis 40 ans pour trouver une surface pour crier « ensemble nous vivrons la joie dense, puisée dans la force et l’humanité de l’esprit de Co-wins ».

Le message lancé ; Tout compte fait l’homme qui méprise est tout aussi fragile que ceux qu’il a méprisés, à cause de leurs handicapes. Le lendemain d’un deuil, quand il a perdu un proche, tout homme pense que la vie est si fragile, si illusoire comme une goutte d’eau sur un fil.

Ils étaient 150 figurants très heureux d’être sur scène, accompagnés d’un orchestre professionnel dirigé par Samy le jeune saxophoniste. Sébastien à la percussion secondé par Stéphane si heureux de jouer le tschembé avec les super prof.

Marina, "sœur de chemin neuf" a chanté pour l’Arche, les ‘Vrais Amis’… Quelle belle soirée exceptionnelle ! Si vous voulez en savoir davantage, avoir des détails, connectez vous au site www.och.fr qui fête ses 40 ans au service de la grande cause « fragiles-solides ».Vous y rencontrerez "la vraie Beauté d’âme, l’éternelle jeunesse », Marie Hélène, l’auteur de « Les lumières de Rencontre », co-fondatrice avec M. Jean Vannier. du Mouvement Foi et Lumière*

*Foi et Lumière compte 1500 communautés présentes dans 85 pays. Nous reviendrons longuement sur ce mouvement.

Voici un texte de Remerciements de Stéphane, le joyeux danseur sur la passerelle, au parvis de Notre Dame. Le lendemain de la soirée du Palais de Maubert Mutualité, Il a osé se faufiler à la fête sur le parvis Notre Dame avec sa danse d’art martiaux de 7 minutes denses, intenses, sur un air envoûtant, tout à fait différent, qui sonne un autre continent.

« Aujourd’hui la joie »

Je suis un ‘Lost Bird’, perdu d’avance d’après les brillants de ce monde. Le verdict : « Il y a rien à faire son intelligence est definitivement figée comme celle d’un débile mental. ne revez pas. »

Pourtant, J’ai un trésor dans mon cœur ; la grande joie, intarissable, belle comme un papillon bleu. Ma danse s’appelle « la Joie d’Aujourd’hui » pour la paix du monde. Elle est comme un ‘rosaire’ condensé.

Le monde me demande de vivre à l’écart, Apeuré, blessé par ce regard, je suis parti dans le désert, en volant haut dans le ciel autant que je le peux pour qu’ils ne me voient plus. Quelquefois le vent me repousse, et les nuages m’empêchent d’aller plus loin. Ça ne fait rien, Je plane en attendant que le nuage se dissipe. Je me relaxe, respire, laisse fondre mes chagrins dans la pluie torrentielle et une fois atteinte la sphère au dessus du nuage, je prends le courage d’envoyer un message aux pressés du monde.

‘ No Hate’ ; oui je suis un oiseau, « lost but No hate ,but Love », je ne connais pas le mot haine .il y a parait-il beaucoup d’homme brillants dans ce monde, beaucoup trop, puisqu’ils ont décidé de fabriquer des bombes.

J’ose étaler le drapeau du contre-courant tissé par les Grands Esprits d’aujourd’hui. Je les couvre, je le porte avec "ma joie d’aujourd’hui", de tout mon cœur.

Une force comme une audace m’a permis de me trouver en face de vous. Oui, je suis heureux d’être avec vous, en face de vous, ici, aujourd’hui. Je suis une petite sentinelle pour la paix, une petite fanfare de l’orchestre d’ « une autre vision »

Dansons ensemble. Que nos forces se réunissent pour un monde de Co-wins. Où les forts tendent la main et ont comme amis les petits perdus. Vous avez vu les mains de la Chapelle Sixtine. L’homme doit savoir tendre la main aux délaissés. Oui, nous pouvons vivre ensemble sans la haine de l’autre.

Dansons l’hymne de ‘Merci à toi’ qui sais danser la joie ici, et aujourd’hui.

« You Raise me up » ! Merci à Jean et à Marie Hélène, à vos 40 ans de combats pour nous !

   Imprimer cet article.

Hommage à M. Kim Dae Jung.

Il sera un « Feuerstein » dans l’esprit de la jeune génération.

Le père de la démocratie en Corée du Sud, l’homme du dialogue intercoréen, nommé « Sunshine policy » vient de nous quitter le 18 Août 2009 à 13h 43.

(JPG)

(JPG) Certains d’entre nous ont échangé des mails sur l’état de santé de M. kim Dae Jung depuis le 13 juillet, nous avons suivi étape par étape l’évolution de la maladie.

Depuis un mois, M. Kim Dae-Jung, l’ex- président (1998 – 2003), il errait entre un sommeil profond et quelques brefs instants d’éveil.

Chaque aggravation de sa santé chaque brève amélioration on été auscultées, analysées à la loupe dans les grands journaux ; les souhaits de prompte guérison de nombreuses personnalités se sont succédés.

Son entourage dit qu’il a été profondément choqué par le décès du Président Roh en mai dernier et le nuage qui a plane depuis, quelques mois sur les relations intercoréennes lui semblait définitif, annonciateur de catastrophes menaçant de s’abattre sur le pays. Il était désespéré et il était en colère

Une pneumonie avait nécessite son hospitalisation – Après une embolie pulmonaire il a été maintenu sous respiration artificielle. Puis il a du subir une trachéotomie, tout s’est accéléré irrémédiablement. De plus il était sous dialyse depuis 2003 et n’oublions pas son grand âge.

Il a été victime de plusieurs agressions physiques, des attentats sévères qui ont laissé des traces sur son physique.

Nous l’avons vu à Paris en l’an 2000 il boitait à cause d’une blessure a la jambe provoqué par un d’accident de voiture, un attentat camoufle peut être…C’était le président le plus controversé de tous. Etait-ce à cause de ses idées très avancées, de sa vision de l’avenir de la péninsule ?

Beaucoup se souviennent du kidnapping rocambolesque de Tokyo en 1973. Une histoire incroyable digne d’un James Bond !

En 1980 il était condamné à mort par le gouvernement militaire de l’époque après la manifestation sanglante du 18 mai. A cette époque, avec une poignée d’amis, nous avions essayé de lui apporter notre soutien et c’est déjà un miracle qu’il ait vécu jusqu’à 85 ans pensent ses amis.

Le 11 Juin dernier encore on a pu entendre son discours enflammé plein de contestations mais aussi d’humour bien qu’il soit cloue sur son fauteuil roulant. « Quelle force de caractère malgré son grand âge ! »

Il accordait encore une interview à la BBC le 10 juillet, 3 jours avant son hospitalisation. Il critiquait ouvertement l’injustice de la nouvelle donne politique surtout pour ce qui a trait aux relations intercoréennes, une nouvelle donne qui pourrait démolir tout son travail, le résultat de toutes les années consacrées a œuvrer pour le rapprochement.

Comme chacun de nous le sait, KDJ est un colosse, capable par son courage, sa force de conviction de soulever les masses souvent paralysées par la peur et la prudence. Il a su insuffler l’idée d’un possible réconciliation malgré l’Anti–communisme solidement ancré dans la pensée collective, le numéro 1 de la loi nationale sous le régime militaire.

Le pragmatisme n’y tenait aucune place. Il ne pouvait pas y avoir de dialogue intercoréen.

La Libre zone industrielle de Gaesung, le parloir du Mont Diamant… ces projets étaient inimaginables avant lui. Combien de familles séparées lui doivent la joie de brefs moments de retrouvaille ?

(JPG)

(Rencontre historique entre les présidents des deux Corées.)

Avant lui, on était éduqué, imbibé même par une idéologie de la guerre froide ; Le pays doit rester à jamais coupé en deux, coupé, dans la haine de l’autre. Tel était le credo et l’autre côté avait exactement la même attitude.

Il est l’homme qui a osé aller vers l’autre le premier. En 2000, nous avions fait un sondage sur ce sujet dans la communauté coréenne en Europe. 65% des sondés approuvaient son initiative. Nous avons dit oui, nous avons admiré sa réussite.

Tout compte fait, sa vie est un grand accomplissement, elle a été remplie de grands moments de bonheur. Par son inlassable enthousiasme, sa passion, et le courage qui l’a poussé à aller de l’avant à tout moment, il a posé une pierre angulaire que personne ne peut détourner.

L’histoire contemporaine de la Corée du Sud est marquée de façon indélébile par sa vision d’une Corée pour laquelle se dessine un avenir florissant sur l’échiquier international, dans une Asie pacifique ;

« J’ai vécu une vie pas facile du tout, durant mes luttes pour la démocratisation et pour ma vision de la réunification, j’ai frôlé la mort de près 4 fois. Six années j’ai été derrière les barreaux avec les tortures.

10 années en exil et en assignation en résidence quelquefois avec 500 policiers armes autour de ma résidence, il m’a fallut avaler beaucoup de pilules, d’humiliations diffamatoires on a fait de moi un espion rouge, un diable, on m’a collé une étiquette qui faisait fuir tout le monde.

J’ose dire que j’ai fait l’école de la patience et de l’endurance. J’en suis fier. S’il m’était accordé une autre vie, je parcourrais, je crois, le même chemin, j’engagerais le même combat…

Je voulais faire quelque chose pour ma patrie qui est coupée en deux injustement, et je voulais à tout prix la démocratie dans la partie du sud, celle où je vis.

Ce n’était pas ce que je j’allais devenir qui comptait, c’était agir selon ma conscience, guidé uniquement par l’amour de la société dans laquelle je vis. Nous avons une philosophie démocratique déjà dans notre histoire sans avoir cette appellation…  » (Discours KDJ prononcé dans une conférence adressée a de jeunes étudiants vers 1990 publié en 1994 en coréen).

« Seule la mise en action de sa conscience et la participation peuvent sauvegarder la démocratie. » Démocratie arrachée au prix du sacrifice de nombreuses vies dans les année 70- 80.

Il y a un mois encore, le 15 juin, il a recommandé aux jeunes générations lors de sa dernière conférence d’agir selon leur conscience, car seul le passage à l’action pourrait servir la nation en difficulté. Il faut sauvegarder la démocratie dans le pays, cette démocratie obtenue par tant de sacrifices… selon le degré de courage, il faut au moins aller voter à toute élection. KDJ a travaillé jusqu’a ses dernières forces, poussé par la passion et le désir d’achever le travail commencé.

Il a servi la nation jusqu’au dernier moment de sa vie pour guider le pays dans une meilleure direction.

Son décès survenu ce jour contribuera à une meilleure entente entre les hommes.

C’est un destin consacre a la grande cause d’homme comme l’indique son nom qui signifie la grande masse du peuple.

Nous affichons des fleurs, des tournesols, tournées vers lui en images de nos sincères prières en masse, comme nous l’avons fait dans les années 1980, en bravant des dangers, même en plein Paris.

(JPG)

(Le depute Robert André Vivien lors d’une manifestation de soutient à Kim Dae Jung dans les années 80. - © autorisation préalable)

Il a servi. Nous aimerions souligner qu’il a été efficace pour redresser l’économie en crise nationale au commencement de son gouvernement en 1997. Il est nécessaire de relire « masse participation economy » cela pourrait nous donner des idées pour la crise qui secoue actuellement la planète.

Merci Président Kim,vous serez un Feuerstein !

   Imprimer cet article.

Un désarmement Nucléaire total dans le monde est ce possible ?

Face à la prolifération nucléaire, l’Eglise appelle à un désarmement nucléaire total.

(JPG) « La position de l’église a évolué. Durant la guerre froide, si l’église était opposée à l’utilisation de l’arme atomique, elle avait accepté son éventualité comme arme de dissuasion. Puis aux lumières des évolutions géostratégique et des nouvelles manières des faire la guerre, elle a progressivement appelé à un désarmement total, universel, progressif, et surveillé. Le saint siège insiste sur le fait que l’arme nucléaire n’est plus un moyen adapté pour construire la paix, il est impossible de désinventer la bombe atomique. Comment agir. l’Eglise souhaite donner un signe de la possibilité pour les peuples de s’entendre, à partir de l’existence de la justice et du respect des droits de l’homme »

Paroles de Mgr Michel Dubost, l’Evêque d’Evry, président de Justice et de la Paix. (recueilli par F Mounier). La Croix.

En avril dernier à Prague le discours du Président Obama a annoncé sa volonté de relancer les négociations internationales auprès des grandes puissances possédant des armes de dissuasions en quantité.

Ces paroles sont une lueur d’espoir en ses temps tourmentés surtout pour ceux qui vivent tout près de fournaise.

Exaspéré, furieux, l’opinion internationale condamne à l’unanimité le nouvel essai d’arme nucléaire de la Corée du Nord, du 25 mai.

Pourtant Le monde entier se pose la question, comment faire reculer cette surenchère d’armement nucléaire ? Est on conscient du danger réel de cette escalade sans frein ? Peut on s’en sortir indemne ? L’ONU prépare les sanctions. On signe les PSI.

La situation est explosive, La sanction est la seule issue possible ?

Après 60 ans de tourmente. Cette Incapacité de dissuasion ?

Où est le fond du problème.

« Un garçon qui a 7000 billes exige à l’autre qui possède qu’un seul. Tu n’as pas de droit d’en avoir un, car tu est petit » Cette logique de persuasion ne fonctionne pas ?

Pourquoi ne pas Prendre le mal par la racine proposent les citoyens du monde de bonne foi. Revoir ce problème autrement, trouver un médiateur, un suédois ?

Evitez le pire de tous les scénarios demandent les mères de toute la planète.

Combien d’heures de travail, quelle somme d’énergie pour élever un enfant, voulez vous balayer un peuple entier pour le maintient d’ordre par la sanction ? Est ce le seul moyen de sortir de la crise économique ? Nous n’avons pas oublié le sortir de la crise de 1929 par une guerre.

N’oublions pas Hiroshima, et l’accident de Tchernobyl.

Vie ou mort d’un peuple entier est en jeu.

Il faut empêcher la surenchère de tension à tout prix. Nous nous prosternerons par terre mille fois par jour pour demander aux puissants du monde de revoir leur stratégie.

Non à l’affrontement. Nous demandons à l’Onu de prendre le mal à la racine avant d’entrer dans une logique de sanction.

Reponses à cet article:

Un désarmement Nucléaire total dans le monde est ce possible ?

par Mgr Olivier de Berranger le 2009-06-14 23:51:58

Oui, bien sûr, je souscris à ces paroles de Mgr Dubost, qui reprennent la doctrine bien connue de l’Eglise catholique sur les conditions de la paix dans le monde. Union de prière pour 우리 나라 !

Mgr Olivier de Berranger

   Réagir à cet article. | Imprimer cet article.

« Il y a plus de larmes versées sur la terre qu’il y a d’eau dans l’océan ». *

« Un homme est passé par ici »**

Ce matin du 23 mai 2009, la Corée du Sud vit un Grand Chagrin !
(JPG)

Dans la ville de Bongha, à Séoul, et partout dans le pays les visages sont mouillés de larmes chaudes. Les gens ont perdu la parole.

Une petite note que le défunt a laissée dans l’ordinateur juste avant de partir en promenade matinale à 5h 15 explique qu’il ne s’agit pas d’une simple chute dans la montagne.

Fragilisé par les accusations de la presse, les interrogations humiliantes de la justice de droite, et le changement du regard des citoyens qu’il croisait, il a choisi un combat ultime mettant fin ainsi à son calvaire.

Ses valeurs bafouées, il se sentait responsable du malheur de son entourage, de sa famille. Il a choisi une « falaise ».

Avocat de métier, il a combattu courageusement pour la démocratie et les droits de l’Homme ; il a dialogué avec le Nord, il a essayé de changer le monde. Il a été élu député en 1988, président de la République en Décembre 2002. La bonne moralité était son arme politique, et l’honnêteté dans l’action politique sociale était sa devise.

Proche du peuple, adepte du franc-parler il reste, malgré ses défauts, le plus humain de tous les présidents. Il nous semblait qu’il était heureux dans sa nouvelle résidence à Bongha depuis sa retraite, travaillant aux champs avec les paysans.

Des milliers de Coréens se rendaient dans ce coin du Sud devenu un lieu de tourisme. Ils trouveront désormais une pierre tombale portant l’inscription : « Un homme est passé par ici » au lieu de son radieux sourire.

Un phénomène curieux, malgré tout le tapage des accusations, il reste l’homme politique le plus populaire en Corée, avec son côté un peu "Babo" politique. Il restera l’homme de conviction intègre, passionné, sincère, sans calcul et sans mesquineries dans le cœur de beaucoup de compatriotes.

Merci Président Roh d’avoir essayé la tâche si difficile du dialogue inter-coréen et d’une mutation politique malgré une série de graves problèmes dans un pays coupé et divisé. Vous vivrez désormais dans le cœur du peuple qui gardera en mémoire le rayonnement d’un homme exceptionnel. Nous croyons en votre grande sincérité honorable !

Toutes nos prières pour le défunt et nos souhaits pour que la force soit avec votre famille !

Tout homme qui a vécu un lynchage de médias dans sa vie accompagné d’interrogations judiciaires comprend cette souffrance atroce : humiliation, mépris, ricanements, les gens qui vous évitent dans la rue, l’abandon de ses amis, la solitude, l’exclusion… Une lente agonie commence si on n’est pas aidé par la force des prières.

* Bouddha ** Roh Mou Hyun La ville de Bongha se trouve au Sud Est du pays dans la provinde de Kyoungsang Namdo.

Chers Amis, vous pouvez écrire vos condoléances ci-dessous …

   Réagir à cet article. | Imprimer cet article.

La belle histoire d’une coréenne à Aubervilliers

고마운 마음씨, 자랑스러운 한국인

(JPG) C’est un non-fiction qui arrive en ce mois de Décembre comme un vrai cadeau de Noël.

Une belle histoire pour égayer nos pensées assombries par les crises de toutes sortes.

Les gestes gratuits, force morale sans calculs, comme ceux qui vont nous être racontés ont toujours sauvé l’humanité de grands désastres à chaque époque, ravivant la confiance affaiblie.

Ceux qui connaissent Marie Stella ne peuvent imaginer sa disposition de cœur, son courage en voyant sa silhouette plutôt frêle, son allure modeste. Pourtant, elle réussit à donner un nouveau souffle dans un mouroir, là où en fin de vie l’on se retrouve souvent très seul, même après avoir vécu pleinement et courageusement.

Ecoutons d’abord son récit avant d’entrer dans la discussion si nous considérons son attitude, qu’elle met en pratique depuis 6 ans déjà, comme un geste à saluer dans l’année 2008.

Cliquer ici pour lire le récit de Sœur Marie-Stella

yisa, 7 Déc. 2008

   Réagir à cet article. | Imprimer cet article.

Une idée pour les étudiants Coréens à la recherche de petits boulos en France ?

Rencontres de l’emplois et de la formation

L’Espace Entreprises et Emploi propose une nouvelle session de rencontres de l’emploi et de la formation le 25 novembre 2008 salle Jacky Vauclair (entrée libre) : 14h30 – 16h : Atelier métiers - formations 16h – 18h30 : job en direct

Qu’est-ce que les rencontres de l’emploi ?

Les rencontres de l’emploi et de la formation ont un double objectif :
-  faire découvrir un ou des métiers et les filières de formations correspondantes durant un atelier métiers
-  mettre en relation directe l’offre et la demande durant le « job en direct » Ainsi, les Clamartois en recherche de projet professionnel et/ou d’emploi comme les professionnels peuvent avoir une réponse rapide, efficace à leurs demandes.

Les rencontres se déroulent sur un après-midi. L’atelier métiers et formations, animé par un membre de l’équipe de l’Espace Entreprises et Emploi, réunit des intervenants professionnels (entreprises, organismes de formation, salariés) présentant leurs fonctions et leurs métiers. Des temps d’échanges sont organisés entre chaque présentation thématique.

Le « job en direct » est organisé autour d’un buffet avec des « pôles » (recrutements / formations) réunissant des employeurs (entreprises, associations, employeurs particuliers) et organismes de formation proposant des offres. Cela permet de créer du lien de façon moins formelle et moins stressante pour les candidats.

Rencontres de l’emploi et de la formation du 25 novembre 2008

Les rencontres de l’emploi et de la formation du 25 novembre 2008 consacrées à l’accompagnement des personnes âgées et des personnes dépendantes porteront sur les métiers suivants :
-  aide soignante
-  auxiliaire de vie sociale
-  aide médico-psychologique
-  aide ménagère

Ce thème a été choisi pour trois raisons :
-  la demande est croissante, tant par les établissements privés, les prestataires de services que de la part des familles ;
-  la majorité des personnes suivies à l’EEE recherchant un emploi dans la filière, à domicile ou en structure, ne sont pas suffisamment informées des possibilités d’emplois, de formations ou ont une mauvaise connaissance des métiers ;
-  la ville de Clamart souhaite accompagner les personnes qui désirent se maintenir à domicile et, par ailleurs, l’EEE entend participer à l’action forte portée par le CCAS vis-à-vis des personnes âgées et des personnes handicapées.

Nous comptons sur chacun pour relayer l’information et rendez-vous nombreux le 25 novembre 2008 !

   Imprimer cet article.

Messages de nos lecteurs

Voici une sélection de messages (140) reçus au retour de vacances de la part des fidèles lecteurs de notre site.

« Il me reste encore une image ineffaçable du tremblement de terre en Chine, d’une mère ensevelie en couvrant son enfant de ses deux bras. »

« qu’ont apporté des manifestations si massives en Corée ? »

« Ma profonde et sincère compassion aux familles de soldats morts en Afghanistan qui nous rappellent une autre actualité de l’année dernière presque à la même période. La Corée tremblait, suspendue aux nouvelles venant de l’Afghanistan. »

« J’avais très grand plaisir à suivre les JO : les sportifs coréens sont merveilleux. Ils sont forts et tenaces dans l’esprit de compétition. Ces champions coréens, malgré les tempêtes politiques, ont déployé leur grand talent. Il s’agit d’un petit pays en taille et en nombre d’habitants mais les sportives sont exceptionnelles de grands niveau et donnent de l’espérance pour d’autres domaines aussi. Une Coréenne, l’haltérophile Jang Mi Ran a spécialement suscité l’admiration. »

« Alors on mange finalement la viande américaine en Corée sans problème ? demande un message électronique. Pourquoi est-ce que vous ne suggéreriez pas la viande française ? Nous avons une surproduction ici en France » et nos viandes sont sans problèmes.

« Alors la porte de Sung Rye est-elle réparée ? C’est très coréen : on n’en parle plus une fois la tempête passée. »

   Imprimer cet article.

She just wished to see the sunrise !

A menacing heavy silence looms over the diamond mountains in korea. Geumgansan has been the sacred place for dialogue and reconciliation.

(JPG) However, the two gunshots about 4:50 am July 11 fired at a South Korean tourist have thrust a dagger on our hearts.

A North Korean soldier said that the woman has entered a forbidden area of the mountain. During the eleven years in the past, similar cases have been treated differently : they would arrest and eventually release the wayward tourists. Then, how come such stiffness today ?

고인의 명복을빕니다 고귀한 당신의 희생이 새로운 화해의 제단이 되기를 빕니다

(May she rest in peace ! We wish your valiant and precious sacrifice may become a new altar of reconciliation !) In South Korea, many people have knelt and prayed for Mrs. Park Wang Ja, her family who have lost their mother and spouse, and for the country that experiences a new period of troubles.

Since the partition of the country 54 years ago, Korea has seen much of human tragedy and the number of victims reached thousands in that part of planet. Here we have a brand new victim added to an already long list. Between the North and South, a new abyss of misunderstanding has been created, a deep gulf, perhaps very difficult to fill, across the entire 39th parallel… Those who come here to Diamond Mountain are usually ones who wish to see disappearance of such confrontation.

Given the sociopolitical climate that has prevailed since beginning of the year, an inter-Korean political chill was foreseeable, but a veil of ill omen fell on a day when the Government of the South has expressed her willingness to resume the roadmap of accords signed by her predecessors. In the North, we understand that things do not work as they do in the South. An enormously deep gap has been created between the two societies that evolved in separate ways. For instance, a gigantic candlelight demonstration in the South, surely would be unimaginable on the other side where no one can express a free opinion in public as in a total democracy in the name of “national interest” and for the defense of freedom of assembly. The North is a different world that no one can fathom by any standard of the South. In the entire world, there has been very little nod of approval of the reconciliation movement of the two opponents of the peninsula. (Throughout the world, there have been a few applauds of approval on the reconciliation movement of the two opponents in the peninsula. ) In the past two decades leaders and the people of the North and South have worked to formulate a common language that would allow to accept (or even overcome) the actual situation. They even succeeded to come up with an agreement on June 15 2000 and October 4 2007.

And yet today, a woman who had no intention of harming the North was killed cold blooded in a unique tourist spot located in the border of the two countries. The North is however accepting the southern tourists ; in the past 11 years two million from the South Korea have visited this place to admire exceptional scenery and to silently pray for the peace. Was it a simple accident ? This woman strayed into a forbidden area searching a better place to see the sun rise ? Is it simply that a soldier panicked at that moment on that particular day ?

Calming down of the situation will require a simple action. The incident has to be totally clarified in order to ensure that no other similar case will follow. What was going through the head of the guard soldier ? Has he simply done a military task ? Or has he had a psychological fit, an unbearable surge of rage watching a tourist from South taking a morning stroll while on the other portion of peninsula his own people suffering famine that threatens millions ?

Our open letter does not wish to pose an arrogant interference.

It is just a prayer of people overseas throughout the world, far from home and who don’t cease to think of peace in the peninsula. It is a grand time to heal the wounds of partition. We are watching at all times and with keen interest for a tenable peace in the Korean peninsula, in this crossroad of the grand history of the Northeast Asia.

The summer brings forth a fruit of maturation. Isn’t this a grand time to conceive another roadway together ?

You are welcome to respond to this article.

Translated by H Hahk Kim, MD FACS FAAP Atlanta GA USA July 19, 2008

   Réagir à cet article. | Imprimer cet article.

Elle voulait voir le lever du soleil

Un silence lourd de menaces règne sur les Monts Diamants en Corée.

Geumgansan est considéré comme un lieu sacré pour le dialogue et la réconciliation.

(JPG) Mais les deux coups de feu tirés à 4 h 50 le 11 juillet sur une touriste sud-coréenne ont fait tomber un ‘glaive’ dans nos cœurs !

Un soldat du Nord a remarqué qu’elle était entrée dans la zone interdite sur la plage. Durant les onze années précédentes, des cas similaires étaient traités différemment : on arrêtait et ensuite on relâchait ces touristes imprudents. Alors, pourquoi un tel durcissement aujourd’hui ?

고인의 명복을빔니다 고귀한 당신의 회생이 새로은 화해의 재단이 되기를 빔니다

En Corée du sud, beaucoup de personnes sont tombées en prières pour Mme Park Wang Ja, pour sa famille qui a perdu une mère et une épouse et pour le pays qui traverse une nouvelle zone de turbulences.

Depuis 54 ans que dure cette partition, la Corée a connu beaucoup de tragédies humaines et les victimes se comptent par milliers dans ce coin de la planète. Et voici qu’une nouvelle victime vient s’ajouter à une liste déjà longue. Entre le Nord et le Sud, un abyme d’incompréhension s’est à nouveau creusé. Un fossé profond et peut-être plus difficile à combler que toute la frontière du 38e parallèle… Ceux qui viennent ici au Monts Diamants sont habituellement des partisans de la paix qui souhaitent voir la disparition de cette frontière.

Etant donné le climat socio-politique qui prévaut depuis le début de l’année, la crispation politique intercoréenne était prévisible, mais le rideau tombe comme par un mauvais hasard le jour où le Gouvernement du Sud exprime sa volonté de reprendre le chemin des accords signés par ses prédécesseurs.

Au Nord de la péninsule, nous savons que les choses ne fonctionnent pas de la même manière qu’au Sud. Un écart énorme se creuse entre les deux sociétés qui évoluent de manière différente. Les manifestations géantes aux chandelles comme au Sud ? Inimaginables bien-sûr dans l’autre partie de la péninsule où il n’est pas question de donner son opinion librement sur la place publique comme dans toute démocratie au nom de la raison d’Etat et de la défense de l’ensemble de la communauté. Le Nord est un autre monde que nous ne pouvons juger à l’aune des mêmes critères que le Sud.

Il y a peu, le monde entier avait applaudi le rapprochement entre les deux parties de la péninsule. Depuis deux décennies, les dirigeants et les peuples du Sud et du Nord ont essayé de parler un langage commun qui permette d’accepter (et de dépasser ? ) la situation actuelle. Ils ont même réussi à trouver un accord concrétisé le 15 juin 2000 et le 4 octobre 2007.

Et pourtant, aujourd’hui, une femme qui n’avait sans aucune intention de nuire au Nord a été abattue froidement dans un lieu touristique unique situé à la frontière entre les deux pays. Le Nord accepte pourtant les clients sudistes puisque depuis onze ans, deux millions de sud-coréens ont fréquenté cet endroit pour admirer un paysage exceptionnel et prier discrètement pour la paix. S’agit-t-il d’un accident ? Cette femme s’est égarée dans la zone interdite en cherchant le meilleur endroit pour voir le lever du soleil. Est-ce qu’un soldat a paniqué à un tel point ce jour-là seulement ?

La pacification de la situation devra passer par un geste simple.

Il faut clarifier la situation pour éviter que d’autres cas ne se reproduisent !

Que s’est t-il passé dans la tête du soldat de garde ? A-t-il simplement fait son devoir de militaire ? Ou a-t-il eu un trouble psychologique, une poussée de colère incontrôlable en voyant une touriste du Sud en promenade matinale alors que dans l’autre partie de la péninsule, sa patrie connaît une famine qui menace des millions des personnes ?

Notre lettre ouverte ne se veut pas une ingérence arrogante. C’est juste une prière, le cri du cœur d’un peuple d’outre-mer, dispersé dans le monde, loin de chez lui et qui ne cesse de penser à la paix dans la péninsule. Il est grand temps de soigner toutes les blessures de la partition. Nous observons tous les jours avec intérêt les signes d’une possible paix dans la péninsule coréenne, dans ce carrefour d’une grande histoire de l’Asie de Nord Est.

L’ETÉ apporte le fruit de la maturation… Ne serait-il pas temps de concevoir un autre chemin ensemble ?

   Réagir à cet article. | Imprimer cet article.

Une coréenne dans la conquête spatiale

Un grand moment d’émotion à Séoul.

Plusieurs entre nous ont déjà lu cette annonce dans la presse : Le 8 Avril 2008, aujourd’hui à 13h 16 une jeune coréenne de, 29 ans, Yi So –Yeon , la première astronaute sud-coréenne s’envole dans l’espace vers Station Spatiale Internationale avec deux autres cosmonautes russes Serguei Volkov et Oleg Kononenko à bord d’un vaisseau Soyouz qui sera lancé depuis le cosmodrome de Baikonour, au Kazakstan. Elle y restera jusqu’au 19 Avril pour les expériences scientifiques à bord de ISS.

Elle serait le 49ème astronaute, 2ème asiatique lancée vers cette station spatiale ISS la station internationale située à la hauteur de 340km de la terre et qui tourne autour de la terre 15 fois par jour à une vitesse de 27.700Km/h.

Une histoire fascinante qui ressemble à un conte de fées.

Comment l’homme de la science a su construire un si grand complexe orbital ceci pour quel objectif, c’est une coopération russo-américaine exemplaire dans ce domaine.

118 personnes ont séjourné à cette station dont un touriste américain Dennis Tito qui a été bien satisfait de son voyage malgré le coût exorbitant.

Quel est l’objectif de la Corée qui investit dans ce pari d’un aller retour dans l’espace en empruntant un vaisseau d’un pays étranger ? Les frais de participation à ce voyage coûtent 26 millions de dollars en cette période de crise économique. Certains demandent pourquoi cette option ? A quoi cela peut servir pour une nation qui a tant d’autres préoccupations urgentes ? Ils souhaitent ouvrir la porte d’un autre domaine high-tech, qui fascine les jeunes générations.

Toutes nos félicitation pour la réussite personnelle de l’ astronaute Yi So- Yeun, qui a franchi les marches les plus hautes. Ce défi restera comme un symbole d’une grande importance pour les femmes coréennes qui ont su pousser silencieusement les murs des compétition réservés aux hommes. Cette méthode est dix fois plus efficace que toutes les réclamations des droits de femmes ! En réalisant une chose a laquelle d’autres n’aient même pas pensées elle prouve la capacité des femmes dans un domaine réservé aux hommes seulement.

Le fruits de son succès change le regard d’une société où les femmes sont toujours inférieures quoi qu’elle fassent.

Un autre message pourrait être vu pour certains qui le peuvent : Elle nous apporte un apaisement indéniable surtout dans cette période trouble en tension dans un paysage socio- politique tumultueux chargé de gros nuages dans les affaires intérieures comme les dossiers intercoréens. Ce voyage dans le ciel crée une trêve dans la guerre politique qui peut s’aggraver même après l’élection législative.

En tout cas, toute la population lève la tête vers le ciel pour détecter son lancement de rêves si différents de nos actualités. Depuis longtemps les gens n’ont plus de temps à regarder le ciel. Une tout autre dimension dans un autre espace, c’est une curiosité à découvrir.

Une dimension où l’immensité se joint à une petite présence qui est notre propre vie par un fils invisible. Elle nous apprendra une autre mesure, ainsi qu’une méthode de survie sous une autre pesanteur. Certes, ce voyage ne rapportera pas de grands contrats commerciaux dans immédiat, mais il propulsera des millions de nos jeunes vers l’envie d’un savoir scientifique et philosophique.

On peut espérer aussi ce changement d’optique pourrait influencer la décision de nos conflits L’explosion de catastrophes qui nous menace à chaque faille pourrait s’attarder ? Cet évènement est sans doute un bouquet de rêves « pour un monde meilleur » dans les actualités coréennes.

Yi So- Yeun a exprimé à la conférence de presse qu’elle souhaite être regardé par les deux parties de la Corée, dévoilant son souhait de paix dans la péninsule.

En regardant son exploit, nos politiques pourront apprendre le vrai sens du pragmatisme qui est plus que en vogue ; Les spationautes ajoutent à chaque voyage une autre pièce nécessaire pour leur complexe orbital, ils ne font pas le sens inverse en démolissant le travail des prédécesseurs à chaque nouveau voyage pour construire une autre station. La coopération avec l’autre équipe du précédent voyage est obligatoire ! Le pragmatisme, ne serait –t-il pas de prendre finalement « le sentier » battu par un prédécesseur en y ajoutant quelques modifications comme les scientifiques le font dans l’espace !

Si vous souhaitez suivre tous les nouvelles de notre astronautes Yi So–Yeun dans ISS jusqu’à son retour, vous pouvez consulter les sites : www.ytn.co.kr, ou www. sbs.co.kr.

   Réagir à cet article. | Imprimer cet article.

Un nouveau Président entre dans l’histoire de la République de Corée du Sud.

M. Lee BM Lee a prêté le serment le 25 février devant le peuple qui l’a élu 19 décembre dernier.

Le Pragmatisme est son leitmotiv et envisage un bond spectaculaire pour l’Economie du pays. Nous, les amis de Co-wins d’outre mer lui souhaitons le bon vent pour sa politique économique dont la nécessité est imminente ! Qu’il arrive à atteindre à sa promesse électorale ; le 7% de croissance dépassant le 5% actuel. Espérons que la disparité que souffre des oubliés de la société soit améliorée. Espérons aussi la continuité de œuvres politiques menées par les deux précédents gouvernements, une grande urgence est la paix de la péninsule coréenne, sans quoi la prospérité ne se dessine pas surtout dans un pays divisé. Espérons aussi que les Coréens puissent conserver autant de liberté de paroles politiques que les cinq années passées. Aucun pays en Asie ne connaisse ce genre liberté que nous avons pu constater durant tout le long la période de campagne présidentielle.

Le peuple veillera à ce que les valeurs coréennes millénaires qui ne changent pas avec un régime politique ; surtout dans l’Education des jeunes esprits ; Honnête et fiabilité dans tous les manoeuvres étatiques et sociales, et le respect de l’autre tel est le grand axe des valeurs millénaires, Aujourd’hui se tient debout que sur la racine d’hier. (Kyeu Rae Eul )

우리정신문화는4341 년 을 살아온 선진 문화 임니다 선진 윈년은 오산 입니다

   Réagir à cet article. | Imprimer cet article.

Peninsule coreenne : un « traite de paix et de prosperite » mais pour qui ?

par Severinus

Le jeudi 4 octobre 2007 restera-t-il dans les futurs manuels d’histoire comme une date importante : début du processus de réunification de la péninsule coréenne… fin de la guerre froide… ???

La « déclaration sur les progrès des relations Sud-Nord, de la paix et de la prosperité » est donc un premier pas vers une normalisation des relations entre les deux Corées et la fin d’un archaïsme géopolitique, héritier de la guerre froide…

Ce qui est étonnant c’est que le thème d’une coexistence de deux Etats remplace le thème de la réunification... On se croirait revenu dans les années 70 entre les USA et l’URSS à propos de l’Allemagne.

Si la réunification fait peur économiquement à la Corée du sud - et c’est compréhensible, le voile pudique jeté sur les problèmes de la Corée du nord en tant Etat (droits de l’homme, nomenklatura politique, absence de démocratie réelle, faillite économique...) montre une certaine Realpolitik de la part de beaucoup de personnes.

On voit transparaître dans ce sommet une volonté tant américaine que chinoise de faire de la péninsule coréenne, un lieu de non-affrontement idéologique (la Chine ne souhaite pas réactiver le processus de guerre froide à un an des JO et les EU se débattent dans des problèmes de leadership économique et politique dans une période électorale troublée pour la mouvance neo-conservatrice). Se réjouir est humain mais, comme Machiavel, permettez à un Français, observateur attentif de la Corée d’être dubitatif...

Mettons en garde les Coréens contre trop de joie... les Nord-Coréens et les Chinois ne sont pas des enfants de choeur... Kim jong-il n’est pas assez fou pour ne pas tirer profit de cette déclaration de paix... Car, ipso facto, elle consacre un fait... la coupure de la péninsule... Soit nous restons dans cette situation en attendant qu’une perestroïka à la chinoise entraîne une réunification, soit on affirme que la réunification reste le but ultime, laissant la population nord-coréenne comme un simple pion sur l’échiquier diplomatique asiatique...

Le règlement de la question nucléaire nord-coréenne et l’entrevue avec le président Roh prouve qu’à un an de l’élection présidentielle américaine et moins de trois de mois avant celles prévue à Séoul, les hiérarques nord-coréens ont décidé de revenir dans le jeu international. Pour paraître osé, une comparaison avec l’activité du colonel Kadhafi et son retour en fanfare dans le concert international, montre bien que chaque pays peut profiter du dérèglement géopolitique actuel ;

Sans être oiseau de mauvais augure, le « wait and see » doit être de mise… La situation tragique que vivent les nord-coréens, impose la prudence...

Nous recommandons à nos lecteurs de lire le chronique de M. Philippe Pons dans le Monde du 09 10 07 " Les atouts de la Corée du Nord, avant de répondre à cet invitation à la discussion.

Reponses à cet article:

Voici le commentaire de Pascal Bonifacel,directeur de l’IRIS ; qui résume tout à fait ce que je pense.

par SH Shin le 2007-12-10 21:40:14

"le sommet intercoréen est une excellente nouvelle,un immense succès pour la Corée du Sud qui montre que la voie du dialogue et de la ’Sunshinepolicy’ entamée en 1998 etait la bonne , ce sommet dresse le perspective de la fin d’un conflit qui avait été le plus sanglant de la guerre froide.... certes rien est définitif et un retour en arrière n’est pas à exclure, mais néanmoins ne faison pas la bonne bouche.....’article paru dans ’Lacroix du 23 oct me parait plus positive "si l’on veut changer la réalité, il faut partir de ce qu’il existe....

Je ne suis pas d’accord avec le scepticisme décrit par M. Séverinus.

par Jean-René Duchesne le 2007-12-09 01:17:45

Voici des raisons d’espérer au tour du sommet intercoréen.

Ces critiques de circonstance ne peuvent pas être ignorées, mais elles occultent le fait que le rapprochement intercoréen est le fruit d’une politique de long terme : le second sommet de l’histoire de la Corée, divisée depuis plus d’un demi siècle, n’est pas surgi du néant. En dix ans, plus d’un million et demi de Sud-Coréens ont visité les monts Kumgang au Nord. Les réunions de familles séparées se sont intensifiées. La République de Corée (Corée du Sud) est devenue le second partenaire commercial de la République populaire démocratique de Corée (Corée du Nord), où la zone industrielle de Kaesong, qui abrite des entreprises sud-coréennes, témoigne concrètement des réelles potentialités de coopération économique intercoréenne.

Lorsque, en août dernier, la Corée du Nord a été touchée par les plus graves inondations qu’elle ait connues depuis quarante ans, l’aide du Sud a manifesté la solidarité nationale coréenne, au-delà des clivages politiques. Car la solidarité intercoréenne est réciproque : en 1984, la Corée du Nord avait alors apporté une aide de 12 millions de dollars à la Corée du Sud, pour soutenir les populations coréennes sinistrées.

Dans ce contexte, la portée de l’accord intercoréen du 4 octobre 2007 dépasse celle de la déclaration du 15 juin 2000, signée à l’issue du premier sommet intercoréen, alors unanimement salué comme « historique », entre les deux dirigeants du Nord et du Sud.

L’objectif d’un accord de paix dans la péninsule, qui mettrait fin à l’état de guerre qui prévaut toujours depuis la signature de l’armistice en 1953, ne relève pas de la pure rhétorique. Depuis la fin de la guerre de Corée, des accrochages ont causé des dizaines de morts de part et d’autre, y compris depuis le lancement de la politique du rayon de soleil par le président Kim Dae-jung ; en Corée du Sud, la loi de sécurité nationale sanctionne toujours pénalement les Coréens qui entreraient en contact avec leurs compatriotes du Nord ; de part et d’autre de la ligne de démarcation, des millions de Coréens restent dans l’attente de pouvoir retrouver, un jour, ceux de leurs familles qui habitent de l’autre côté, avec lesquels ils ne peuvent toujours pas communiquer. Ultime vestige de la guerre froide, a ligne de démarcation reste une des zones les plus militarisées au monde. Enfin, tous les ans des exercices militaires conjoints sont organisés entre les troupes américaines et sud-coréennes, les secondes restant subordonnées à un commandement états-unien en cas de conflit.

Une des avancées essentielles de la déclaration du 4 octobre 2007 est non seulement d’avoir ouvert clairement la perspective d’un régime de paix permanent, mais aussi d’avoir instauré des mesures de confiance réciproques : des rencontres régulières entre responsables militaires et un cadre pour régler le contentieux maritime territorial intercoréen, à l’origine des accrochages meurtriers les plus récents.

Par ailleurs, la déclaration du 4 octobre 2007 dresse des perspectives de coopération économique concrètes : l’ouverture de nouvelles zones économiques spéciales au Nord ; le rétablissement de la liaison ferroviaire intercoréenne pour le transport de fret ; le lancement de nouveaux projets de coopération touristique, sur le modèle de celui conduit par Hyundai Asan dans les « monts de Diamant » depuis 1997. Jamais un accord intercoréen n’avait, par le passé, dressé un programme aussi complet en vue de réunifier la péninsule. Le sommet intercoréen d’octobre offre bien de sérieuses raisons d’espérer.

   Réagir à cet article. | Imprimer cet article.


Korean Air (GIF) (GIF) (GIF) (GIF) (GIF) (GIF) (GIF) (GIF) (GIF)