La Danse de Souffles de Stéphane Yi

   Imprimer cet article.

141ème Pèlerinage National à Lourdes

Thème 2014 : "La joie de la conversion"

PDF - 330.4 ko
Document Information Pélé National

Veuillez trouver ci-dessus le document d’informations.

   Imprimer cet article.

Le programme du voyage du pape François en août prochain se précise.

Le voyage du pape François en Corée pour août 2014 se précise, avec notamment la rencontre des jeunes d’Asie aux Journées Asiatiques de la Jeunesse et la béatification de 124 martyrs coréens. C’est une très bonne nouvelle et nous nous réjouissons de ce grand événement à venir. La Corée souffre de longue date de la division nord-sud mais aussi de conflits est-ouest. Nous aspirons profondément à un apaisement des relations, à la justice -confiants dans la promesse des Béatitudes “Heureux les affamés et assoiffés de la justice, ils seront rassasiés” (Mt 5 ;6)-, et à un dépassement des barrières de l’incompréhension et de la différence pour pouvoir vivre ensemble.

Certains de nos amis de Co-wins s’inquiètent des conditions climatiques particulièrement difficiles en Corée au mois d’août (canicule et de pluies torrentielles ). Mais nous n’en sommes pas à notre premier coup d’essai : à l’été 2003 aux JMJ de Toronto, nous étions 200 000 à avoir survécu à l’humidité et à une température de 40°...

Prions de tout notre cœur pour que la visite du pape ouvre la voie d’une paix concrète, durable et renouvelée, au delà des fléaux de la division et de la peur de la différence de l’autre.

Le pape François devrait effectuer un déplacement d’une semaine environ dans la péninsule coréenne, au cours de la première quinzaine du mois d’août 2014. Comme c’est le cas avant tout déplacement pontifical, une équipe du Vatican s’est ainsi à peine rendue en Corée du Sud afin d’inspecter les différents lieux du voyage, ont indiqué le 3 mars à I.MEDIA des sources vaticanes.

Le voyage du pape François devrait se diviser entre rendez-vous protocolaires et célébrations, selon l’agence d’information catholique AsiaNews, qui livrait récemment quelques éléments de programme.

C’est autour du 11 août que le souverain pontife devrait commencer son séjour coréen à Séoul, la capitale, pour des rencontres institutionnelles. Puis le pape devrait se rendre au centre du pays dans le diocèse de Daejeon, à 150 km au Sud de Séoul, pour présider les célébrations d’ouverture et de clôture des Journées asiatiques de la jeunesse, prévues les 13 et 17 août. Ces journées sont organisées autour du thème : “Jeunes d’Asie réveillez-vous ! La gloire des martyrs resplendit sur vous“.

Entre ces deux messes, le pape pourrait présider la cérémonie de béatification de 124 martyrs coréens, le 15 août, jour de l’Assomption de la Vierge Marie. La place Gwanghwamun, au centre de Séoul, fait partie des lieux inspectés par l’équipe vaticane pour cette béatification. Enfin, avant de repartir vers Rome, le souverain pontife souhaiterait célébrer une messe dédiée à la Corée du Nord afin de demander la réunification de la péninsule coréenne.

Ce voyage confirmerait la grande attention que porte le pape François au continent asiatique, que son prédécesseur Benoît XVI (2005-2013) n’est pas parvenu à visiter. Un autre déplacement au Sri Lanka et aux Philippines, à l’horizon 2015, est d’ailleurs également à l’étude. MB

   Imprimer cet article.

L’association Personimages est heureuse de vous inviter à son spectacle Place de Séoul

samedi 8 juin 2013 à 14h précises. Crypte de l’Eglise Notre Dame du Travail, 34-36 rue Guilleminot, 75014

(JPG) (JPG)

-  Musique, animé par Gérard Hababou,
-  Conte, animé par Dominique Le Godec & Gérard Hababou
-  Théâtre & ombres, animé par Alexandra Popov & Loreleï Herrera
-  Les musiciens du CAJ de Fresnes, de l’Arche à Paris et du CITL de Boulogne,

animés par Cyril Forman

Un goûter clôturera cet après-midi festif.

   Imprimer cet article.

Un peu de joie fraternelle et de chaleur pour sortir de tous nos soucis hivernaux.

Voici une grande nouvelle pour tous ! Le "Réveillon Foi & Lumière" aura lieu le lundi 31 décembre à St Germain des Prés et sera présidé par le père Benoist de Sinety qui nous fait la joie de nous ouvrir les portes de sa paroisse et l’honneur de partager avec nous cette soirée fraternelle et conviviale !

(JPG) Cette soirée festive sera animée en chansons par Catherine Luquin, compositrice, entre autres, du CD "J’ai trouvé l’ascenseur qui m’élève jusqu’au ciel !" dans lequel Catherine Luquin invite tous les enfants (de 7 à 77ans) à prendre l’ascenseur, à se mettre dans les bras du Seigneur, à s’abandonner à sa miséricorde... Tout un programme pour un soir de réveillon !

Ce temps privilégié sera aussi pour chacun, l’occasion de partager les trésors de son cœur : sa joie, son entrain et son amitié, afin de porter du fruit pour entrer en paix et avec joie dans la Nouvelle Année !

Pour la réussite de la soirée et dans un esprit de simplicité, nous avons opté pour un buffet froid partagé façon "Auberge espagnole". Chacun est donc appelé à apporter ce qui est demandé sur l’invitation, en particulier des fruits pour une salade de fruits géante !

N’hésitez à inviter vos jeunes amis à rejoindre l’Équipe du réveillon : installation, décoration, service, animation, nettoyage, etc... Au choix !

Rdv à 14h pour préparer la salle et merci d’ici-là, de vous manifester.

Programme des réjouissances : 19h : Messe St Sylvestre à St Germain des Prés 20h : Réveillon en chansons avec Buffet partagé 23h30 : Temps de prière, premiers départs à 0h15 Salle Mabillon : 5, rue de l’Abbaye - Paris 6ème

M° St Germain des Prés / Rer St Michel N-D

Bien à vous dans la joie de l’Attente !

Pour l’Équipe du Réveillon, Denis THOMAS 01.47.03.38.72 / 06.98.24.45.94 messagersdelajoie@gmail.com

Merci de transmettre et faire suivre l’invitation ci-jointe dans vos communautés et au-delà !

   Imprimer cet article.

LA CUISINE CORÉENNE À PARIS, AU SIAL 2012

UNE INITIATIVE ORIGINALE DE CO-WINS AVEC LE SOUTIEN DE « KOREAN FOOD AND TOURISME INSTITUTE »

Afin de faire mieux connaître et apprécier les arts culinaires du pays du Matin Calme, l’association Co-Wins a décidé d’être bien présente au cœur des allées occupées par les 6500 exposants internationaux, dans le hall 4 du Parc des Expositions de Villepinte, très proche de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle.

Sous l’affiche de « Concours de Cuisine coréenne », la mission du stand est à la fois simple et complexe. Il s’agit d’exposer un maximum de produits innovants et de programmer la démonstration de ‘cooking’ de certains plats qu’il nous semblait important de faire connaître aux nombreux participants du salon. Une équipe dynamique de Co-wins s’y est attelée depuis le 19 Septembre, un délai très court pour une bonne préparation, mais avec la conviction d’y faire briller tout son savoir faire.

Sur un côté du stand, vaisselle en céladon, condiments et épices, végétaux et céréales étaient présentés dans des vitrines pour piquer la curiosité du visiteur et l’inviter à engager le dialogue. Chacun pouvait goûter à tous les mets préparés sous ses yeux, apprécier la délicatesse des saveurs ou se laisser surprendre par un plat généreusement épicé. Les flûtistes habillés en beaux costumes traditionnels attiraient les regards de tous les passants et leur mélodie emplissait les grands espaces du pavillon Asie. « Quelle bonne idée d’ajouter un air de flûtes aux stands de produits alimentaires » disaient tous les visiteurs qui se faisaient photographier aux côtés des musiciens. « La coiffe coréenne Jo Ba Wui sur la tête de flûtistes, c’est une idée originale, et ces musiciens pittoresques sont de vrais ambassadeurs de la culture coréenne ! »

Le dernier jour, dans le hall 7, bien éloigné de notre stand, le premier concours de cuisine coréenne en France a été organisé dans l’espace réservé aux événements du salon. Sous l’œil vigilant des caméras professionnelles, sont entrées en lice six équipes de deux personnes vêtues de blanc et coiffées d’une toque plissée.

Il fallait en une demi-heure préparer le Bibimpap, plat de riz recouvert de légumes et de viande. La composition réalisée par les candidats était soumise à l’appréciation d’un jury présidé par un grand chef-cuisinier d’un des hôtels Marriott de Paris.

Les membres du jury devaient, après dégustation de chacun de ces plats de Bibimpap, se prononcer sur les saveurs, les couleurs, la créativité, l’élégance de la préparation. Il fallait aussi apprécier la dextérité nécessaire à sa réalisation.

Le premier prix, un voyage à Séoul, offert par la compagnie Korean Air a été décerné à l’unanimité à l’équipe numéro 6 - une jeune fille coréenne et une jeune fille Française. Deux autres équipes ont reçu un cuiseur automatique à riz, des livres de Recettes de Cuisine Coréenne. Co-wins a su donner aux visiteurs du Salon une nouvelle occasion ludique et intéressante de se retrouver autour des valeurs culinaires d’origine coréenne, qui deviennent universelles.

(JPG)

Mais il fallait braver les difficultés du transport car les grèves.et les incidents sur cette ligne RER B, sont hélas très fréquents. Beaucoup ont eu le courage d’en rire après quelques plaintes en toutes langues. Nous devions rester serrés debout dans les wagons 2 h durant immobiles. Pourtant nous n’avons gardé que des images positives qui resteront gravées dans la mémoire de nos équipes qui ont donné le meilleur d’elles-mêmes et se promettent un deuxième concours qui pourrait « planter » l’idée novatrice d’un Cooking co-wins !

   Réagir à cet article. | Imprimer cet article.

프랑스인한국요리경연대회

Un Concours de la cuisine coréenne se prépare autour des Recettes aux Six Saveurs.

Enfin, nous allons avoir un peu plus de temps en cette période de vacances pour préparer de bons petits plats qui sort de routine pour la famille et les amis. Comment choisir des recettes exotiques de bon goût pour honorer les convives dans ces moments privilégiés. Toutes les sociétés d’hommes depuis l’Homo sapiens savent que La cuisine est naturellement fédératrice, et favorise les échanges amicaux dont on a tant besoin pour dissiper nos soucis quotidiens Dans la cuisine coréenne, la rechercher du bon goût est prioritaire, mais, il est aussi important d’y ajouter la valeur médicinale, un label de « bon pour la santé ».

Un savoir d’une grande tradition culinaire des mélanges de condiments pour une valeur médicinale de chaque ingrédient. Une recette de la macération des légumes avec des épices ajoutés fabrique une substance comme acide lactique. Ce dernier est un remarquable anti-occident et anti- cancérigène protégeant ainsi nos cellules de sa radicalisation.

A la rentrée, nous vous invitons à un concours de cuisine, dans une grande école culinaire parisienne, qui aura lieu au mois d’Octobre.

A chaque évènement, une même question revient fréquemment « Pourquoi coupez –vous tout en petites fines lamelles ? ». C’est d’abord pour faciliter la digestion, plus encore pour faciliter le partage, n’est ce pas là une philosophie précieuse à notre époque ?

Les places sont très limités (14 places en tout) pour cette rencontre–découverte atypique autour d’un fourneau, envoyez-nous votre candidature dès que possible.

Y a-t-il un bon vin français qui se marie avec nos plats coréens ? La réponse est oui, après de longues années de recherche, nous annonçons l’heureux élus : « Rose de Loire » de l’Arche de Rebellerie. En attendant les Atelier de Cuisine, vous pouvez passer vos commandes, directement au secrétariat.cat@arche-larebellerie.org

   Imprimer cet article.

Concours de discours en coréen au Centre Culturel Coréen

Organisé par l’institut Séjong, a Paris le 7 juillet

Le roi Sejong est le createur du systeme d’ecriture utilise pour la langue coreenne le "hangeul".

(JPG) Avec l’aide d’une assemblee d’erudits réunie en 1443, il elabora le Hangeul l’unique alphabet de l’Asie. Facile a apprendre, il est compose de 24 lettres seulement : 10 voyelles et 14 consonnes . Les linguistes les plus eminents dans le monde saluent le Hangeul comme etant l’un des systemes d’ecriture les plus scientifiques parmi les systemes existant et il est inscrit dans le registre " Memoire du monde" de l’Unesco.

Ce concours est pour nous l’occasion d’interroger les nombreux francais qui parlent coréen afin de savoir quelles ont ete leurs motivations.

ci dessous un poeme en "sijo"l ( un poeme en trois lignes) pour servir d’exemple de ce qu’est l’ecriture coreenne , bien qu’etant un parisien de longue date l’auteur hesite encore a le traduire en francais.

힌조히 빛고운데 아련히 나는 너야

새삼히 적는뜻은 어제날을 기림인가

들가에 하얀 들국이 너를 닮아 피었다

   Réagir à cet article. | Imprimer cet article.

« La Musique triomphe des frontières politiques »

Un Concert exceptionnel à la Salle Pleyel, le 14 mars à 20h 30

(PNG) Le Maestro Chung Myung-Hwun a fait des démarches depuis l’année dernière pour inviter les musiciens de Corée du Nord à Séoul et vis versa afin que les deux pays puissent jouer ensemble.

N’ayant pas le climat politique favorable, il a voulu inviter les deux Orchestres à Paris, et finalement à nos grands regrets, il n’y y aura que ‘Unhasu,’ du Nord le 14 mars avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France.

Malgré l’absence des musiciens du Sud, C’est un évènement exceptionnel, historique. C’est la première fois que les musiciens de Corée du Nord jouent en France. La France n’a pas établit de relation diplomatique avec la Corée du Nord. Depuis la visite de M. J.Lang, il y a un bureau d’échanges culturels à Pyongyang depuis 6 mois.

La Musique n’a pas de frontières et les musiciens sont donc le droit d’être en avance dans les actions de pacification de la tension conflictuelle de deux parties. Toutes nos félicitations à Maestro Chung ! C’est l’aboutissement de ses efforts considérables dans la volonté d’adoucir la tension bien accrue juste avant le sommet sur la sécurité nucléaire, fin mars.. Merci à Radio France et à la Salle Pleyel pour cette soirée qui va marquer le prélude d’une politique d’ouverture.

Syi

*Unhasu : la voie lactée

   Réagir à cet article. | Imprimer cet article.

Réveillon des Messagers de la Joie

Le "Réveillon Foi & Lumière" aura lieu le 31 décembre à St Pierre du Gros Caillou et sera particulièrement festif car animé par Georges, Christine, Fatima et Siria du Groupe Totem qui nous a accompagnés pendant le pèlerinage de Lourdes.

Cette soirée festive sera pour tous l’occasion de se retrouver dans la joie.

Attention : s’inscrire rapidement car le nombre de places est limité !

Pour l’Équipe du Réveillon, Denis THOMAS 01.47.03.38.72 / 06.98.24.45.94

   Imprimer cet article.

Musiques du chamanisme coréen en Forêt de Fontainebleau

La nuit des chamanes, Samedi 10 septembre

Le Festival d’Ile de France nous propose de découvrir les musiques issues des rites chamaniques, immergé en pleine nature. Un concept original et particulièrement adapté à ces sonorités mystiques expression de cultes animistes dans lesquels le rapport à la nature tient une place prépondérante.

Le concert ce déroule En forêt de Fontainebleau, à la nuit tombée et entourée de rochers aux formes d’animaux, la rencontre de deux univers musicaux inspirés des traditions chamaniques

L’Ensemble Muak (danse, musique et chants rituels) Corée

Longtemps indispensables pour s’assurer une belle récolte ou une pêche abondante, les cérémonies du Gut - nom générique désignant le rituel conduit par les chamans - restent très profondément ancrées dans l’identité coréenne. Malgré des différences, ces rituels qui, pour rendre hommage aux dieux, mènent à la transe, sont toujours constitués de trois éléments : le chant, la musique, appelée Muak ou Musok Eumak, et la danse. L’Ensemble Muak, composé de quatre chamans-musiciens, trois musiciens et une danseuse parmi les meilleurs représentants des traditions séculaires de cet art mystique, présente une forme très spéciale de Gut provenant du Donghaean, une région de la côte est coréenne.

Wimme Saari (chant traditionnel saami) Finlande

Issu du peuple sámi, aussi appelé lapon, dont le territoire s’étend au-delà des frontières du cercle arctique, Wimme Saari a grandi dans sa communauté blottie à l’extrême nord-ouest de la Finlande. Il est l’héritier d’une tradition chamanique millénaire inspirée des chants cérémoniaux dédiés aux esprits de la nature aujourd’hui réunis sous le terme unique de joik. Le plus souvent sans parole, laissant une grande part à l’improvisation, le joik est divisé en trois grands styles. Wimme Saari pratique le Luohti, la forme la plus répandue, qui s’attache à décrire l’essence d’une personne, d’un paysage ou d’un animal. Peu conformiste, il a promené son chant profond dans des univers aussi différents que celui des musiques électroniques avec Rinneradio ou celui de l’iconoclaste Hector Zazou.

En collaboration avec l’Association culturelle de Larchant et avec le soutien de l’Association Larchant Animation En partenariat avec l’Office National des Forêts Avec le soutien du Centre Culturel Coréen et de l’ESEK - The Finnish Performing Music Promotion Centre

Informations pratiques

Samedi 10 septembre, 20h45, Forêt, Larchant (77) Accueil à partir de 19h30 : possibilité de pique-nique

Tarifs : Tarif plein : 18 € Tarif réduit 1 (Pass 4, + de 65 ans, CE et groupes) : 15 € Tarif réduit 2 (Pass 6, - de 26 ans, demandeurs d’emploi) : 13 € Tarif réduit pour les habitants de Larchant : 15€

Navette La réservation est obligatoire, dans la limite des places disponibles. Le lieu et l’heure du départ seront indiqués pour chaque réservation

A l’initiative du Conseil Régional d’Ile-de-France, le Festival d’Ile de France propose chaque année, aux mois de septembre et d’octobre, une trentaine de concerts dans des lieux du patrimoine francilien. Sa programmation variée présente des musiques classiques, du baroque à la création contemporaine, des musiques du monde, avec bien souvent des passerelles entre ces répertoires. Chaque année, le Festival d’Ile de France structure sa programmation autour d’une thématique forte. Cette année, le festival vous convie à un voyage de "l’autre côté du miroir" vers les mondes inventés, les royaumes engloutis, les espaces « au-delà », les univers oniriques, féériques ou magiques… L’édition se déroulera du 4 septembre au 9 octobre et s’intitulera "D’un monde à l’autre".

   Réagir à cet article. | Imprimer cet article.

Les communautés Foi et Lumière fêtent leur 40 ans.

Plus de quarante pèlerinages à travers le monde en « Messagers de la joie »

Les communautés Foi et Lumière sont un immense cadeau pour nous, les handicapés, délaissés depuis toujours.

Avant eux, la société n’a jamais du temps pour nous. Le monde a trop de problèmes comme cela.

Ils sont différents très différents nos amis de F. et Lum. Ils nous donnent du temps et me donnent le sourire lorsque je suis avec eux. Les petits bonheurs sont contagieux.

Avec nos amis, et les parents, ensemble nous avons pu créer, une force- vive qui nous porte haut.

N’’est ce pas une belle histoire que tout le monde peut comprendre dans le monde de calcul de rentabilité qui est le notre.

“Mes amis de Foi et Lumière ont repoussé une montagne de nuages pour nous préparer une place éclairée et chaleureuse et cela me fait tellement chaud au cœur.

je danse et je tambourine mon tschèmbé pour chanter ensemble‘magnificat’ à chaque occasion de rassemblement ! Super-Stéphane.

Lors de notre dernière visite à Lourde, je me suis fait brancardier, fier d’aider les malades. J’ai aussi discuté avec un évêque au sujet de la croix. Je lui ai demandé "pourquoi les superman de l’ église ne font pas du “karaté” pour descendre Jésus de sa croix" ?

Vous venez à Lourdes avec nous ? Nous y serons du 20 au 25 Avril.

Stéphane

(JPG)
PDF - 172.1 ko
40 ans de Foi et Lumière : Communiqué de presse
PDF - 1 Mo
Dossier de presse

   Imprimer cet article.

Un Geste de Noël : des paniers de repas chaud

Pour les étudiants en difficulté en fin d’études et les autres coréens isolés sans ressources, le restaurant ‘Arbre de Sel ‘ offre un Do Si Rak (panier-repas).

Du 20 au 30 Décembre (sauf le 25 Déc.), aux heures creuses, vers 15h30 à la fin du service de midi, ou entre 1h 30 et 11h à la fin du service du soir. Pour bénéficier de cette offre, il vous suffit de vous présenter avec un bon de Co-wins, ou cette annonce imprimée, validés par nous.

Si vous connaissez autour de vous des personnes en difficulté quelconque, matérielle ou morale, merci d’imprimer cette annonce et de la leur adresser. Merci de nous faire savoir ce qui pourrait être amélioré pour la prochaine fois.

‘Arbre de Sel’ 148, rue de Vaugirard 75015 Paris (Métro Falguière, Montparnasse, Pasteur) Tel : 01 47 83 29 52 (Mme Kim Mi Sook, M. Lim)


Le restaurant "Todame" s’engage à prendre le relais de ce geste de solidarité. Pour la semaine du 10 au 20 janvier 2011 Les horaires seraient de 14h à 15 h.

"Todame" 176, rue de Vaugirard 75015 (Métro Pasteur ) Tel : 01 44 49 02 84 (Mme Hwang Eun Ok)


Pour ceux qui souhaitent participer à ce projet vous pouvez nous envoyer votre don à l’association Co-wins. 97, rue de la Santé, ou directement au compte de Co-wins.

   Imprimer cet article.

Banquet royal à la Cour de Corée

Au Musée du Quai Branly ce week-end, dans le cadre du Festival d’Ile de France

Avec le Centre National des Arts Traditionnels Coréens. Dimanche 26 septembre 2010 à 20h30 , Musée du quai Branly, Paris
(JPG)

Sous la dynastie Joseon qui régna sur le pays du matin calme durant 700 ans, les rites et la musique tiennent une importance toute particulière. Les banquets sont des moments précieux, empreints d’un incomparable raffinement où la beauté et la majesté des gestes, des chants et des danses concourent à l’harmonie et à la sérénité.

Les archives royales ont conservé trace des plus fastueuses de ces cérémonies. La prestigieuse compagnie du National Gugak Center de Séoul nous invite ici à revivre celle offerte en 1795 par le roi Jeong-Jo en l’honneur de l’anniversaire de la reine mère. Vêtus du hanbok d’apparat, amples vêtements de soie de couleur vive, les musiciens de l’orchestre accompagnent les danses, les offrandes ainsi que la présentation des plats et du vin, point culminant de la cérémonie.

(JPG) Cithares et percussions rythment les mouvements jusqu’à l’épure dans une coordination proche de la perfection. Dans ce rituel codifié, fortement marqué par le confucianisme, le banquet est l’occasion de célébrer la concorde entre les sujets et l’allégeance au souverain. En ouverture de ce concert vous accueilleront la danse populaire et théâtrale du Pangut, interprétée au son des tambours, et le chant hypnotique du Pansori, forme épique et dramatique.

Cet avant-goût musical unique vous donnera également l’opportunité de déguster des trésors de la gastronomie coréenne, réputée l’une des meilleures au monde.

   Imprimer cet article.

Invitation aux Portes Ouvertes Atelier de l’Arche à Paris

Le 5 Décembre 2009 de 10h – 19h 62,rue l’Abbé Groult 75015 Paris Métro Convention ou Vaugirard.
(JPG)

Chers Amis Co-wins.

l’Arche de Paris (Le Centre d’activité de Jour de l’Arche) organise une Porte Ouverte le 5 Décembre. Nous vous invitons à y faire un saut pour faire deux choses à la fois : une bonne action de solidarité à la période de fête +préparer d’avance les cadeaux pour vos amis chers avec les objets faits mains par les jeunes du Centre du Jour à Arche. Les miroirs avec les cadres de mosaïques, les canevas , les bougies,les bougeoirs, les céramiques, , les colliers esthétiquement ils sont beaux, car ils y ont mis leur coeur. Quelques traces d’hésitation, ceci reste comme un charme qui rend l’objet plus attachant. On dirait que ces objets ont de l’âme, ils ont quelques choses de plus.

Vous ne saviez pas qu’ils ont une activité viticole ? Depuis 2002, Ils font du vin bio "issus de raisins de l’agriculture biologique, et certifié "AB" Le travail de vigne essentiellement manuel du soin de vignoble à la vendange contribuent autant à la qualité du vin qu’à celle du projet de développement humain

La qualité de leur vins de l’Arche de la Rebellerie, nous avons fait déguster à nos amis sommeliers qui les ont qualifié d’excellence et le goût léger se marie merveilleusement avec la cuisine asiatique. Livraison possible, voir les modalités avec secretariat.cat@arche-labellerie.org

Avec nos remerciements.

Stéphane pour l’équipe de l’Atelier de l’Arche

   Imprimer cet article.

Quelques actualités autour de la fête de la moisson

Chuseuk, (Le 15 sept selon le calendrier lunaire tombait cette année le 3 oct. sur notre calendrier).

(JPG)

Une importante nouvelle de cette période de Choseuk, a été le nouveau départ pris pour la rencontre de familles séparées, au Mont Diamants tant attendu après 2 années d’arrêt politique. Vous trouverez un article à part sur ce sujet*.

À la veille de Chuseuk, les images émouvantes des retrouvailles des familles enfin réunies ont défile sur les écrans de télévision toutes les heures .Une dame de100ans, Mme Kim, a retrouvé sa fille perdue à la guerre à l’âge de 17 ans, la jeune fille a aujourd’hui 76 ans ! Grâce à la persévérance de la Croix Rouge, ces réunions de famille vont continuer en Novembre et à Sollal 2010. Les valeurs humanitaires prennent le dessus sur toutes les hésitations et les atermoiements dus aux contingences politico- sociales !

A notre grande joie, l’Unesco nous a fait savoir que la danse de Kang –gang-Soo-wollae appartenait désormais au "patrimoine immatériel mondial". Nous avions été le prestidigitateur de cette revalorisation. Souvenez-vous ! en 2006 il avait fallu faire face lors de discussions souvent très affres, a ceux qui y étaient opposes et ce n’est qu’après avoir fait le ‘forcing ’que nous avions pu l’imposer comme l’évènement central de l’année 2006, l’année du 120ème anniversaire des relations diplomatiques franco-coréennes.

Même les danseurs professionnels venant de Séoul nous avaient déconseillé la danse de KKSL.C’est une danse folklorique délaissée même par les paysans de la province de Cholla dont elle est originaire nous disaient ils, elle n’a ‘pas du tout la cote" en Corée. Il nous avait fallu nous entêter et user avec acharnement de tous nos arguments philosophiques pour convaincre les sponsors. Après notre fête aux Tuileries à Paris, elle a été dansée à Séoul par les anciens du lycée Kyoung- Bouk(800 participants), en Argentine, en Allemagne, en Australie et à la Nouvelle Zélande et encore cette année à Paris par l’association des résidents coréens.. Cette danse à enfin retrouve une place très méritée. C’est une grande récompense « immatérielle » pour nous.

Cha- rye (le culte aux ancêtres) s’est maintenu coûte que coûte dans toutes les familles malgré la crise ; Imposé par la tradition, toujours célèbre aujourd’hui, ce rite contribue à créer une synergie dynamique sociale. La transmission du passé dans le présent" par des rites ponctue la vie quotidienne. On se réunit autour d’une table soigneusement préparée à l’intention des défunts d’abord, les repas seront partagés ensuite par les assistants, La femme du fils aîné, gardien de la lignée familiale est chargée des préparatifs. Elle appréhende de nos jours ce surcroit de travail et de responsabilité souvent peu compatible avec la vie moderne. On devrait simplifier davantage ce rite. C’est une remise en question nécessaire mais qui est constamment repoussée a plus tard peut être à cause du charme et du plaisir des retrouvailles ?

Tous ceux qui ont voyagé à cette période en Corée ont pu voir un trafic gigantesque sur les routes : un peuple entier s’est mis en mouvement pour aller visiter la famille en laissant de côté pour quelques jours les obligations professionnelles et surtout pour faire une visite aux anciens dans les tombeaux de famille et accomplir un rite respecté.

Même si on affirme avoir fait le plus simple possible, les tables seront abondamment garnies, Depuis 3jours Mme Lee fait les courses. Les mets secs d’abord, les dattes, les marrons, les poissons séchés, les bouteilles d’alcool. Les viandes et les poissons seront achetés au dernier moment, la veille de Cha-Rye et leur fraicheur soigneusement vérifie.

Mme Lee , une jeune femme de moins de 40 ans mais elle sait, grâce à son éducation familiale, dans les moindres détails, quels sont les plats à préparer selon l’ordre établi et le faire allégrement dans les délais et sans avoir la mine de quelqu’un qui accomplit une corvée. Pas difficile pour elle de préparer la table de cette fête. Le repas comprend au moins 7 sortes de « jeuns » (mets panés ?), et les 3 ‘namul (légumes blanchis assaisonnés). Elle sait parfaitement comment les plats doivent être disposes. Le gâteau de riz a été commandé, la préparation des "Tang", (une sorte de soupe) sera laissée à la dernière minute. Le meilleur cru du vin de riz a été préparé (ou achète) depuis un moment et le Jibang (écriteaux au centre de la table pour rappeler à qui est adressé ce rite), a été écrit d’avance par son époux. Les cousins qui habitent le plus près de Sanso (le tombeau ancestral) envoient un texto ; « Les gazons sont tondus depuis le 15 août déjà, seules les nouvelles pousses de gazons resteront à la charge des familles proches qui viendront aux jours de Chuseuk visiter les tombes. N’oubliez pas de signaler votre présence, il y aura les pommes de la montagne fraîchement cueillies ainsi que les piments secs qui seront à votre disposition…. »

Difficile d’imaginer pour nos amis français, que même lorsqu’on revient du bout du monde, après avoir traversé de 5300 miles par avion, la visite a sa famille commence par les tombes des parents.

Dans la famille Yi originaire de Seung- Ju, il y avait un grand évènement supplémentaire relaté par les grands journaux (Dong A Il bo le 2 Oct.) Une donation de 27 tableaux anciens à la nation a été décidée.

(JPG)

Les portraits des illustres ancêtres restés à Ansan ont été offerts aux Centre de l’étude nationale coréenne. Ils sont les copies des originaux qui avaient pali avec le temps. A chaque époque, retouches par les peintres contemporains, le portrait des ancêtres retrouvait ses couleurs. Certains datent de 1250 imaginez, ils ont été enterrés sous terre à l’époque de l’invasion japonaise en 1592.

Ils ont été sauvés par l’initiative ingénieuse d’un moine, mais les couleurs ont été sérieusement modifiées. Les descendants ont décidé qu’un nouveau portrait –copie d’après l’original comme vous le voyez sur les photos, était nécessaire et serait ajoute aux originaux conservés dans une maison- temple dédiée aux images à Ansan Young Dang, Kyoung -sang Bukdo. Ils vont y célébrer le rite de Cha-ryé au moment des fêtes comme Chuseuk, Sollal…. et pour toutes les Gija (les anniversaires du jour de la mort des ancêtres). Nous reviendrons à ces portraits pour expliquer qui sont les personnes représentées. Les trois générations appartiennent à l’époque de Koryeu d’où vient le nom la Corée. Les 5 frères de M. Yi Jo Yeun ont servi comme premiers ministres, ministres des lettres… et le plus célèbre d’entre eux bien entendu est Yin Jo Yeun, l’auteur du célèbre poème « trop de pensées vers toi m’empêchent de trouver le sommeil » dont je vous ai fait une modeste traduction au début de l’année

« Le portrait qui s’adapte à l’époque » c’est le titre de l’article de Dong A , il nous fait penser au portrait de Dorian Grey.

Notre célèbre Ministre poète, l’auteur de "Trop d’Amour m’empêche de trouver le sommeil" ne prend pas d’âge. Il reste le numéro un des Coréens, le nom Corée provient de Koryo (918 – 1392) et il est la première personne venant à notre mémoire pour cette époque. Son père M. Yi Jang- Kyuoung, avait 5 fils aux prénoms assez singuliers qui nous font sourire ; Baek Yeun (signifiant 100 ans) Chun Yeun ‘1000 ans, Man Yeun (10 000 ans), Euk-yeun (100 000 ans) et lui. Jo Yeun (1000 000).

Beaucoup de jeunes coréens ignorent que ces 5 frères et leurs fils ont servi la nation à l’époque où les Mongols envahissaient la Corée sous prétexte d’aller vaincre le Japon.

Les mongols demandaient 900 navires et 40 000 soldats coréens pour combattre sous le drapeau du royaume Won (les Mongols siégeaient à Pékin), en novembre 1274, l’armada comptait 200 navires et 13 000hommes périrent noyés à cause d’un tsunami,à Imazu.

On comprend pourquoi l’homme sur le portrait n’arrivait pas à dormir. Et pourquoi il porte une coiffe de militaire mongol contrairement à son Do-Po (manteau) bien coloré. A l’époque déjà la conjoncture geo-politique stressait terriblement les coréens qui faisait appel aux secours divins dans leurs prières , et créèrent le "Palman Dae Jang Kyoung" (le livre en bois de 80 000 planches) conservé au temple Hae In.

Sur le plan des détails, Les lecteurs attentifs remarqueront les deux points qui sont différents par rapport à l’original.

Le premier point : les couleurs sont nettement plus fraîches En effet, à l’époque, n’ayant pas la possibilité de faire faire une copie, ils font faire d’autres portraits d’après l’original. Le 2ème point ; certains détails ont disparu autour des mains, il n’y a plus de Yeum- ju (rosaire bouddhiste).la main gauche reste dans le vide dans une position étrange. Si vous ajoutez un rosaire entre les deux mains, vous comprendrez mieux le geste d’origine.

La religion du royaume Koryeu était le Bouddhisme, celui, de l’époque suivante , celle de Cho Sun était le confucianisme. Les rosaires des Bouddhistes gênaient les descendants sous le règne de Cho sun, pendant lequel seul le confucianisme régnait partout et sur tout. C’est l’histoire d’un portrait qui a survécu en étant adapte pour ne pas heurter les croyances d’une époque.

A quoi servent les ancêtres, même si ils étaient illustre surtout à notre époque dite « économique ». Ils sont morts depuis longtemps, alors pourquoi faire autant de prosternations ?

La réponse à cette question pourrait être le sujet de discussion de notre prochaine réunion ; en attendant voici un proverbe coréen ;

« Lorsque tout va bien, c’est grâce à moi, et si les choses vont mal c’est à cause de mes ancêtres qui ne m’ont pas préparé un terrain propice. »

Pour ceux qui s’intéressent à ce sujet, le culte des ancêtres ou les funérailles en Corée, nous le développerons à la Toussaint.

Voici les sous-thèmes que vous pouvez travailler ce mois :

-  Qu’est ce au juste que le sens de "Gi jésa " .
-  Y a-t-il un ordre des plats sur la table de jésa, Qu’est –ce que le ‘Jibang’
-  Et ceux qui ont choisi d’autres religions pourront ils adhérer à ce rite ?
-  Qu’est ce Pal Man Dae Jang Kyung
-  Le rapport avec la mort chez les Coréens d’aujourd’hui

N’oubliez pas de regarder France 2, émission « Complément d’enquête’ le 2 Nov.

Ils sont revenus de Corée après leur reportage sur ce même thème ‘le rapport avec la mort chez les Coréens d’aujourd’hui’. Un regard de l’extérieur est toujours précieux en nous permettant de revoir nos cultures sous un autre angle.

Notre prochaine réunion : Le 5 nov. Pour le comité de direction la réunion est à 18h 30, à 19h 30 pour les autres membres. Chez Cham et Bang, 8 rue Falguière Métro Falguière. Votre réponse souhaitée au site de Co-wins. Le prix : à partir de 15 eus.

   Imprimer cet article.

Babo Ondal

Spectacle de l’école Saint Martin. Le 19 et 20 Juin 2009

Personne ne pourrait imaginer que nos jeunes artistes aient un si grand talent naturel. C’est un moment d’émotion pure. « Ce n’est pas une simple kermesse d’école »* : Les enfants et leurs professeurs ont travaillé, répété, se sont imprégnés de l’esprit du conte " Babo Ondal".

 

(JPG)

Le décor est à la fois simple et élaboré, respectueux des couleurs coréennes. Il faut voir les détails du toit de la petite salle juxtaposée à la scène centrale et servant à la fois (après transformation astucieuse de bibliothèque royale et, plus tard, de maison rustique pour la princesse et Ondal.

Les costumes, tous "fait maison" sont magnifiques. Le choix de musique traditionnel, également "travail maison" est remarquable. Elles sont rehaussées par la résonance grave et majestueuse du gong qui annonce l’ouverture des rideaux, les entrées du couple royal et les changements de décors… Quel beau travail des jeunes élèves et des instits. La pièce commence par une danse de masques dans le village.

A la fois sérieuse, rigoureuse et joyeuse, l’histoire se déroule dans une harmonie parfaite des gestes et des paroles. Les changements de décors se font devant les spectateurs d’une manière très naturelle. Il nous faudrait des pages entières pour expliquer les détails qui sont touchants, comme, par exemple, les coiffures de chaque artiste.

A la fin, les acteurs ont chanté sur un air coréen « Dal Dal Mou Seun Dal", sans accompagnement d’instrument, cette chanson :

Ondal et la princesse

Ont appris avec bonheur

Qu’il n’y a de vraie noblesse

Que celle de notre cœur.

 

Parole de sagesse,

Très honorés spectateurs,

Qui, nous en faisons promesse

Vous mettra la joie au cœur !

(JPG)

Le public ravi s’est levé pour ovationner longtemps les "artistes" qui, tout émus par les applaudissements interminables des spectateurs, étaient radieux du bonheur.

Et vous, qu’avez-vous appris en jouant Babo Ondal ? Je les ai moi-même questionnés ensuite :

Les enfants ont répondu comme s’ils avaient préparé leur réponse depuis longtemps.

Hermine (qui a joué le rôle du roi) : La Noblesse de Cœur. Jessica (la princesse) : Savoir penser un peu plus aux autres moins favorisés que moi.

Fabien (Ondal) : J’ai bien aimé la musique coréenne et la danse masqué. C’est très amusant !

Blandine (institutrice qui a décoré, dessiné l’ensemble des décors) : J’ai changé la couleur du trône comme vous me l’avez conseillé.

C’est un très grand travail ?

Blandine : Oh Non, j’aime dessiner, j’aime créer, et les enfants m’ont beaucoup aidée !

Dominique (institutrice qui a choisi les musiques et participé aux costumes) : On apprend beaucoup de choses en préparant une pièce de théâtre qui vient d’une civilisation différente. Nous avons beaucoup appris sur la Corée.

Mais nous n’en parlerons pas trop car un DVD va arriver prochainement. Nous sommes fiers d’avoir été un modeste référent de cette pièce. Cela a été une belle expérience que nous allons sûrement renouveler ! Yisa

* adjointe du Maire de la ville de Sablé

Reponses à cet article:

Babo Ondal

par le 2009-06-30 11:00:48

Voici encore quelques réactions des acteurs :

-  C’est vraiment très beau lorsqu’Ondal console la princesse dans la forêt. Il aurait très bien pu la laisser toute seule, d’autant plus qu’on l’avait traité d’idiot alors qu’on ne le connaissait pas !
-  Même si on s’était moqué de lui, Ondal est quand même venu près de la princesse.
-  La princesse a été très courageuse. Moi, je n’aurais jamais eu le courage d’oser affronter le roi en refusant de me marier.
-  La princesse évolue ; elle grandit et comprend qu’il plus nécessaire de pleurer pour un oui ou pour un non.
-  J’ai bien aimé l’histoire du spectacle. Elle nous montre qu’on n’est pas obligé d’être riche ou bien habillé pour avoir de vrais amis. J’ai découvert le beau pays de la Corée. Les robes sont magnifiques, colorées.
-  Le spectacle m’a appris plein de choses sur le théâtre et cela m’a vraiment plu !
-  Ce n’est pas important d’être riche pour être heureux.
-  L’histoire nous montre qu’il ne faut pas juger avant de connaître une personne.
-  J’ai aimé les décors et les costumes bien faits. L’histoire était belle et m’a fait aimer la Corée.
-  J’aime faire du théâtre et j’ai appris beaucoup de choses qui m’ont fait aimer la Corée.

Babo Ondal

par Loïc le 2009-06-27 22:31:35

Bonjour,

J’ai aimé ce spectacle car il nous montre une autre culture que la notre. C’est un voyage riche en couleurs,en émotion et plein de sagesse. Les enfants ont une très bonne diction.Il y a une excellente maitrise du texte et des changements de décors.Les costumes sont splendides. Ce un magnifique spectacle représente un travail colossal de la part de toute l’équipe de st Martin.

Cordiales Salutations.

   Réagir à cet article. | Imprimer cet article.

Le conte Babo Onda à l’Ecole Saint Martin

Pour la première fois en France Babo Ondal* sera joué par les élèves de l’école Saint- Martin, à Sablé sur Sarthe, les 19 et 20 Juin 2009.

(JPG)

Au mois d’avril, nous avons visité l’école Saint-Martin, située dans une ferme de 30 hectares, à 2 km de Sablé, ville M. Fillon, à 7km de l’abbaye de Solesmes, célèbre pour le chant grégorien. Dès l’arrivée on sent un bien être dans ce lieu entouré de forêts. Ici ce sont les enfants qui vous font visiter les classes, et toute l’école…En plus de leur programme scolaire, ils y apprennent la vie de tous les jours en faisant le ménage, la cuisine, en soignant les animaux, le jardin où ils vont semer les graines de Sang Chou et Sooukkat de Corée que nous leur avons apportées. Peut-être pourrons-nous en Juin déguster ces salades coréennes ?.

C’est une Ecole de Vie.

Pour les institutrices, les élèves sont les membres d’une très grande famille. Les liens affectifs sont importants ainsi que la formation à un esprit d’ouverture à l’autre et aux civilisations différentes. Les enfants m’ont demandé pourquoi la Corée est coupée en deux.

Pour les 2 représentations, il serait formidable qu’une association de Taekwondo puisse venir animer la fin du spectacle, et pourquoi pas un ou deux restaurateurs qui montreraient la préparation des mets coréens ? Bien sûr, les thés coréens seraient aussi appréciés de tous. La salle n’est pas très grande et peut accueillir environ 150 180 spectateurs.

Si vous avez d’autres idées d’animation à cette occasion, nous les accueillerons avec plaisir. Mais attention : Le Théâtre, qui prend une place importante dans la formation, est préparé comme une surprise pour les parents, qui ne connaissent même pas le titre du conte choisi ! Il nous faut donc être "discrets" mais il est peu probable que les familles connaissent notre site encore. Ils auront envie de le visiter… après la fête !

Pour ceux qui ne connaissent pas le conte Babo Ondal, rendez-vous sur www.co-wins.org, rubrique "La Corée".

Depuis la rentrée de Septembre, chacun s’affaire aux préparatifs : transformer le texte en pièce de théâtre, chercher des documents sur l’esprit et la culture coréenne. Je suis venue plusieurs fois à Paris, au CCC, à l’Office du Tourisme Coréen ; j’ai recueilli de nombreux renseignements et pu rencontrer différentes personnes grâce à Mme Yi Sabine qui m’a guidée dans mes démarches ; j’ai pu assister à un spectacle de danses coréennes organisé en lien avec l’Association des Femmes Coréennes de France, etc. …

Les 32 élèves de 3 à 12 ans ont appris leur texte par cœur, les décors ont été dessinés essentiellement par une institutrice qui va rectifier encore les détails, les costumes coréens sont faits sur mesure par une amie de l’école et une institutrice, la musique a été sélectionnée par une institutrice. Nous essayons de faire le maximum par nous-mêmes ! Mais il nous manquait encore l’apprentissage des danses, tellement différentes de ce que les enfants apprennent déjà à l’école.

Grâce à Sabine Yi, nous avons trouvé une professionnelle, Mme Kim Mi Ae, qui a très gentiment accepté de m’enseigner les premiers pas et mouvements. Heureusement, Sabine Yi est venue nous encourager en visitant notre école. Elle a pu nous refaire une petite démonstration sur place. Merci à tous ceux et particulièrement les Coréens et Coréennes qui nous ont déjà aidés dans cette entreprise ! (Dominique Cador, responsable pédagogique)

Word - 653 ko
Carton d’invitation au spectacle
Word - 31 ko
Inscription au diner

http://www.ecole-st-martin.com/

   Imprimer cet article.

Rénover la vision, Créer l’avenir

비전을 키우고, 미래를 창조합시다

세계한민족여성네트워크(KOWIN코윈)재단 주최 제1회 시드니 국제 컨벤션

2009년 7월 17일(금) 7월 19일(일) 호주 시드니 메리엇 호텔 (Sydney Harbour Marriott Hotel at Circular Quay) 협찬 호주 톱 우먼

꿈과 기회의 나라, 호주 시드니로 자랑스러운 한민족여성들을 초대합니다. 전 세계의 뛰어난 한민족여성들이 한자리에 모여 서로의 재능과 경험과 지식을 함께 나누며 실질적 네트워킹을 하는 최초의 코윈 국제 컨벤션에 뜻있는 여러분의 적극적 동참을 바랍니다.

Click here for more information

La Fondation Kowin organise la Korea Women’s International Convention à Sydney.

Au cours de cette premiere rencontre en tant que Fondation, les Femmes Coréennes d’Outres Mer se réunissent du l7 au 19 Juillet 2009 à Harbour Mariott Hotel, Circular Quay avec le Soutien de l’association australienne Top Women.

Toutes celles qui ont déjà participé depuis 8 ans à l’organisation de Kowin à Séoul recommandent aux jeunes générations des femmes coréennes d’y participer pour créer un reseau.

Cette année le thème principal de la convention est : comment contribuer d’avantage dans le monde de l’économie afin de sortir de la crise mondiale. La femme est l’avenir de l’homme.

Pour s’inscrire : Télécharger le formulaire sur www.kowin.org et l’envoyer à Kowinfoundation@gmail.com

Pour les jeunes partipantes, 50% du prix des billets d’avions seront pris en charge par la Fondation.

Renseignements supplémentaires en France : AFC Mme Bouriane Lee 01 42 08 39 75

   Imprimer cet article.

Danses coréennes

Organisé par l’Association des Femmes Coréennes en France

L’Association des Femmes Coréennes en France nous invite à un spectacle de danses coréennes qu’elle organise avec le soutien de Micadanses de l’Association pour le Développement de la Danse à Paris.

Pour ceux qui ont réclamé ces danses après la grande fête c’est une bonne occasion de retrouver les couleurs tonifiantes, la musique et les mouvements gracieux de la danse traditionnelle que nous commençons à connaître un peu. Il nous en faut beaucoup d’autres pour compléter les souvenirs de nos actions passées.

AFCF est une toute nouvelle Association dont la dynamisme est exemplaire. Les Femmes coréennes sont comme partout une source d’énergie et d’amour qui dépasse les difficultés de toutes les époques.

le samedi 5 juillet 2008 à 20h. En raison du nombre de places limitées (80 places), nous vous recommandons d’arriver une demi-heure plus tôt. Studio Micadanses 20, rue Geoffroy-l’Asnier75004 – Paris (Métro St-Paul)

(JPG)

   Imprimer cet article.

Une sortie cordialement recommandée à nos membres

Du 30 Avril au 12 Mai 2008 a la Foire de Paris Porte de Versailles

Le stand Masak, Hall 4 – A – 18.

Parmi les artisanats brillants de toutes sortes, vous trouverez le stand Masak ; il très attrayant.

Ce sont des vêtements traditionnels coréens de Lee Ki Yeun , Hanbok modernisés, adaptés à la vie du XXI ème siècle tout en gardant énormément d’ élégance.

Elle est la première styliste à se lancer dans le travail de réadaptation de Hanbok ( depuis 1984) ;

profitant de sa formation de peintre et de coloriste, elle choisit les matières les plus nobles,les couleurs les plus en adéquation avec l’esprit

apportant ainsi bénéfices au corps humain et ajoutant une autre valeur à la création et à la personne qui porte les vêtements.

Mme Lee, une amie de Co-wins depuis de longues années partage la même philosophie du Hanisme, ici dans le domaine des habits et accessoires.

C’est une autre manière de s’habiller qui peut influencer la manière de penser de la personne. « L’habit fait en grande partie la moine ». Les matières employées sont nobles comme les soies, les lins, les satins, les brocards ce qui ajoute une autre valeur.

Les lignes sont asymétriques, la coupe des pantalons , avec une 3ème dimension y ajoute un confort exceptionnel.

Cette année, on peut y trouver des costumes pour les hommes, et des vêtements d’enfants tous très originaux et amusants créant ainsi une ambiance de Fête et de Paix.

Un stand à ne manquer sous aucun prétexte pour ceux qui, dans le foisonnement de la mode, recherchent une originalité, une vraie différence de coupes, des matériaux de qualité et un confort incomparable.

(JPG)

   Imprimer cet article.

Cycle de cuisine coréenne avec Co-Wins : premier atelier

Le 22 Février à 18h30 sous la direction du Chef Lim Jong Soo.

Le chef Lim est déjà venu à l’Ecole Cordon Bleu en janvier 2000.

Il a un long CV en tant que chef cuisinier ayant travaillé dans les différents restaurants renommés en Corée et à Paris. Il sera assisté de Mme Park., cuisinière du métier aussi.

L’ atelier sera composé de plats de saison : Pour marquer le Sollal : "Ttokkouk"( soupe aux rondelles de pâtes de riz et) "Pajeun"(galette à la ciboulette et aux fruits de mer) "GaYa" situé rue Mademoiselle, le tout nouveau restaurant du 15ème , nous apportera les Bindaettok (galettes aux farine d’haricots verts). Les places sont limitées à 12 personnes à chaque séance. Une projection d’un vidéo ; le Banquet royal à la cours de la dynastie YI aura lieu durant la dégustation des plats que vous aurez réalisés. Merci de votre inscription ferme avant le 20 février, et dans l’attente de nos retrouvailles, L’Equipe de Co wins ; contacts.co-wins@cowins.org

Lieu : Le Cordon Bleu ; 8 rue Léon Delhomme 75 015 Paris Métro Vaugirard

Renseignement sur le cours : 01 45 88 76 33

Frais de participation 20 euros par personne pour les adhérents de Co Wins 30 euros pour les participants non adhérants. Le chèque est à envoyer à Co-wins 97, rue de la Santé 75013 Paris avant le 20 février.

   Imprimer cet article.

le DVD de Kang-gang-Soo-Wollae

Le DVD de la grande manifestation « Kang-Gang Soo-Wollae » au jardin des Tuileries les 10 et 11 juin 2006 est enfin disponible.

(JPG)

Pour le recevoir par la poste, envoyer un chèque de 15 euros (frais de participation) + 2. euros de frais d’envoi à Co-wins, 97 rue de la Santé 75013 Paris. N’oubliez pas de nous préciser votre adresse.

   Imprimer cet article.

Le projet phare de Co-wins en 2007

Une rencontre avec la Corée qui suscite l’engouement des membres de l’association.

 

Les Monts de Diamant (JPG)

Au mois d’août 2007, nous irons donc en Corée, jusqu’aux Monts de Diamant, la Montagne sacrée de Kumgangsan en passant par Kang wha do, lieu de rencontre France-Corée où une jolie maison ‘Han Ok’ nous attend.

L’année dernière nous avons centré nos efforts sur les fêtes coréennes traditionnelles en France, une véritable explosion de sons et couleurs. 120 manifestations ! La Corée est un pays qui frappe par la force de son mouvement vers l’avant, par son entrain et par la synergie de sa population.

Cette année nous vous invitons à un voyage rencontre–découverte d’un pays dont l’on parle seulement par son aspect conflictuel, d’une frontière idéologique du siècle passé qui reste encore une tension insoutenable. Peu de gens ont connaissance des vestiges et des hauts lieux culturels d’une si longue pensée plurimillénaire.

L’ère est à la Mondialisation, qu’on le veuille ou non. Tous les pays du monde sont conscient que le consensus au-delà du commerce mercantile, la compréhension mutuelle, l’échange culturel, pourraient devenir des valeurs universelles. La philosophie Co-wins s’impose comme un vecteur de ces échanges. Personne ne souhaite perdre son identité d’origine, mais une communication avec l’autre est de plus en plus nécessaire pour un meilleur climat politique et une cohabitation paisible de toutes les frontières.

Avec les technologies avancées. La distance est réduite.

En sortant du clivage gagnants et perdants, peut-on avancer vers un monde meilleur ?

Ce voyage n’est pas la création d’une agence de voyage, c’est le projet d’une association Franco-coréenne poussé par la volonté d’acquérir une meilleure connaissance d’un autre monde, différent, avec ses valeurs profondes.

Lorsque vous serez sur place, en rencontrant les Coréens et leur pays, vous allez sentir et comprendre la logique des Coréens et leur mentalité différente de celle des Français, laissant plus de place à l’intuition, à la vue globale des choses. Leur chaleur humaine envers leurs voisins, leur ardeur et leur dynamisme au travail sont des éléments qui peuvent devenir des valeurs universelles au-delà des préjugés.

La Corée est le carrefour de l’Asie, un tremplin commode vers un autre continent que vous avez envie de connaître.

Retrouvez bientôt sur ce site le détail et les modalitées d’inscription à ce voyage.

   Imprimer cet article.

La fête de Kang-gang-Soo-Wollae : témoignages et félicitations

Un évènement exceptionnel pour commémorer les 120 années des relations diplomatiques franco-coréennes.

Vous aussi, n’hésitez-pas à nous envoyer vos photographies et vos témoignages !

(JPG)

"Félicitation !! Votre fête était superbe, j’ai apprécié la beauté des couleurs et des costumes. Ma préférence est vers le Samulnori...envie d’aller en Corée. Bravo et bonne continuation"

(JPG)

"je souhaitais vous remercier d’avoir eu l’idée de célébrer cette fête traditionnelle coréenne, j’ai passé un week end absolument génial, avec mon pays natal, des costumes superbes, une musique hypnotique qui était particulièrement bien réglée ( je suis dj et ingénieur du son amateur à mes loisirs, maniaque de son de qualité), les danses et la troupe vraiment admirables. J’ai eu l’occasion d’animer le sollal de racines coréennes et je n’ai pas pris autant de plaisir. De tous les spectacles concernant la Corée auxquels j’ai assisté, et j’ai toujours été enchanté, le vôtre les détrône à l’aise. Sincèrement, je vous adresse mes compliments et félicitations. A quand le prochain ?"

(JPG)

"C’était merveilleux et très intéressant d’avoir eu l’opportunité de voir les représentations traditionnelles de Corée au coeur de Paris. Nous espérons que l’esprit de Kang-Gang-Soo-Wollae touchera le coeur de beaucoup de gens pour se réconcilier et s’unir, contre nos barrières. Nous vous souhaitons une bonne continuation et d’autres fêtes."

(JPG)

"Quels magnifiques moments partagés.... un très très grand merci... c’ était si beau... et les gens si beaux aussi.. Si professionnels... Bravo bravo.. (...) Merci de m ’avoir fait partager tout ce monde fascinant... mon coeur est encore plus coréen à ce jour !"

   Imprimer cet article.


Korean Air (GIF) (GIF) (GIF) (GIF) (GIF) (GIF) (GIF) (GIF) (GIF)